trou de loup

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : trou-de-loup, Trou-de-Loup

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Composé de trou, de et loup.

Locution nominale [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
trou de loup trous de loup
\tru də lu\

trou de loup \tru də lu\ masculin

  1. (Militaire) Dans une fortification, trou muni d’un pieu taillé en pointe.
    • Le trou de loup, ou puits militaire, est une excavation ayant la figure d’un cône tronqué renversé ; le diamètre supérieur est de deux mètres, l’inférieur d’un mètre, et la hauteur ou profondeur du puits d’un mètre soixante-dix centimètres; les terres provenant du déblai se placent sur les lèvres du puits, avec un talus suffisant pour qu’elles ne retombent pas ; au milieu de chaque puits on enfonce un piquet très-pointu par le haut, et élevé au dessus du fond d’un mètre quarante centimètres environ. — (Capitaine Leclerc, sous la direction du général Jacques Nicolas Bellavène, Cours élémentaire de fortification, première partie, Imprimerie de Valade, Paris, 1806)
    • De temps en temps, il faisait l’ascension jusqu’aux positions abandonnées et tentait de les reconnaître ; mais quoiqu’il fût muni de cartes et de croquis détaillées, il était impossible de rien distinguer : guitounes, observatoires, cavernes, tranchées, boyaux, grillages, chevaux de frise, trous de loup, toute chose était ensevelie, effacée, annulée. — (Federico De Roberto, Le Vœu ultime, vers 1921, traduction de Muriel Gallot, 2014. p. 54)

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]