trousser

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(1100) De l’ancien français trusser, apparenté à torser.

Verbe [modifier]

trousser \tʁu.se\ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. (Vieilli) Replier, relever ; il se dit le plus souvent en parlant des vêtements qu’on a sur soi.
  2. (Vieilli) Relever le vêtement, en parlant des personnes.
    • Troussez-vous, de peur de vous salir.
  3. (Familier) Lever les jupes d’une femme dans un but.
    • Trousser une femme. Trousser un cotillon.
    • On avait emmené les belles du quartier
      Car l'ancêtre courait la gueuse volontiers.
      De sa main toujours leste et digne cependant
      Il troussait les jupons par n'importe quel temps.
      — (Georges Brassens, L'Ancêtre, in Misogynie à part, 1969)
  4. (Vieilli) (Figuré) (Familier) Expédier, diligenter.
    • Trousser une affaire,
  5. (Vieilli) (Figuré) (Familier) Mener vite à bonne fin.
    • Trousser un article, un discours, un compliment,
  6. (Cuisine) Rapprocher du corps les ailes et les cuisses d'une volaille, la préparer pour la cuisson.
    • Vuidez la poularde, troussez-lui les pattes dans le corps; mettez dans une casserole un peu de bon beurre. — (L'agronome ou dictionnaire portatif du cultivateur, Rouen, 1787)

Synonymes[modifier]

Composés[modifier]

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Traductions à trier[modifier]

Références[modifier]

Ancien français[modifier]

Verbe [modifier]

trousser \Prononciation ?\ transitif (conjugaison)

  1. Variante de tourser.

Références[modifier]