turba

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Latin[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Voyez turbo et le grec ancien τύρϐη, tyrbê.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Cas Singulier Pluriel
Nominatif turbă turbae
Vocatif turbă turbae
Accusatif turbăm turbās
Génitif turbae turbārŭm
Datif turbae turbīs
Ablatif turbā turbīs

turba /Prononciation ?/ féminin

  1. Trouble causé par un grand nombre de personnes, tumulte, désordre, confusion, bousculade d'une foule, agitation populaire ou révolutionnaire, émeute, sédition, perturbation.
    • ecce autem nova turba atque rixa, Cicéron. Verr. 4, 448
      mais voici un nouvel incident, une nouvelle querelle.
    • turbas efficere.
      faire éclater des désordres.
  2. Bruit, tapage, vacarme, dispute, querelle; trouble, embarras, désagrément.
    • uxori turbas conciet, Plaute.
      il fera une scène à sa femme.
    • inceperat turba inter eos, Ter. Eun.
      le tapage avait commencé entre eux.
  3. Foule en désordre, cohue, troupe, bande, meute.
    • turba ruunt in me luxuriosa proci, Ovide.
      les prétendants, troupe impudente, m'assaillent.
    • magnam turbam congregat ignotorum deorum, Cicéron. Nat. 1
      il assemble une grande troupe de dieux inconnus.
  4. Foule, grande quantité.
    • turba jaculorum, Ovide.
      grêle de traits.
    • turba inanium verborum, Quint.
      flux d'inutiles paroles.

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

  • Félix Gaffiot, Dictionnaire latin français, Hachette, 1934 (turba)
  • Charlton T. Lewis & Charles Short, A Latin Dictionary, Clarendon Press, Oxford, 1879 (turba)