turba

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Latin[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Voyez turbo et le grec ancien τύρβη, tyrbê.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Cas Singulier Pluriel
Nominatif turbă turbae
Vocatif turbă turbae
Accusatif turbăm turbās
Génitif turbae turbārŭm
Datif turbae turbīs
Ablatif turbā turbīs

turba \Prononciation ?\ féminin

  1. Trouble causé par un grand nombre de personnes, tumulte, désordre, confusion, bousculade d'une foule, agitation populaire ou révolutionnaire, émeute, sédition, perturbation.
    • ecce autem nova turba atque rixa, Cicéron. Verr. 4, 448
      mais voici un nouvel incident, une nouvelle querelle.
    • turbas efficere.
      faire éclater des désordres.
  2. Bruit, tapage, vacarme, dispute, querelle; trouble, embarras, désagrément.
    • uxori turbas conciet, Plaute.
      il fera une scène à sa femme.
    • inceperat turba inter eos, Ter. Eun.
      le tapage avait commencé entre eux.
  3. Foule en désordre, cohue, troupe, bande, meute.
    • turba ruunt in me luxuriosa proci, Ovide.
      les prétendants, troupe impudente, m'assaillent.
    • magnam turbam congregat ignotorum deorum, Cicéron. Nat. 1
      il assemble une grande troupe de dieux inconnus.
  4. Foule, grande quantité.
    • turba jaculorum, Ovide.
      grêle de traits.
    • turba inanium verborum, Quint.
      flux d'inutiles paroles.

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]