turquerie

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De Turc, turc et -erie.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
turquerie turqueries
\tyʁ.kə.ʁi\

turquerie \tyʁ.kə.ʁi\ féminin

  1. Composition artistique ou littéraire dont les sujets ou les détails pittoresques sont empruntés aux mœurs turques ou au décor oriental.
    • L’une des raisons du succès qu’elle avait remporté à l’époque était ce portrait si juste que brossait Molière de la société entichée des « turqueries », mais aussi du « vouloir paraître ». — (Valérie Vincent, ou la rage de la scène, L'Orient-Le Jour.com, 20 juin 2013)
    • Nous traversons donc cette ville magique au crépuscule où tout n’est plus que halo, lumière tamisée, turquerie, juiverie, autrichiennerie, modernisme socialiste. — (Jean Hirtzel, Tsiganes, si par hasard…, 2007)
    • Le roi veut un ballet, et qu’il y ait une turquerie plaisante ; au poète, au musicien, aux danseurs de bâtir là-dessus un divertissement qui plaise au roi. — (Charles Mazouer, Trois comédies de Molière, page 17, 2008, Press. univ. de Bordeaux)
  2. Objet, bibelot d’Orient.
  3. (Désuet) Âpreté, dureté.
    • Il est Turc là-dessus, mais d’une turquerie à désespérer tout le monde. — (Molière, L’Avare, 1668)

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]