tympan

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin tympanum (« tambourin, tambour », « machine élévatoire, grue ») emprunté au grec ancien τύμπανον, tumpanon (« tambour »).
Depuis 1814 (« cavité de l'oreille moyenne »), de 1552 tympane (« membrane qui sépare l'oreille moyenne du conduit auditif externe »).
1676 (« pignon enté sur un arbre »).
1567 (« roue hydraulique élévatoire »).
1547 (« panneau de menuiserie »).
1170 (« tambour de basque »).

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
tympan tympans
\tɛ̃.pɑ̃\
Tympan normal en otoscopie (1)
Tympan gothique, cathédrale de Strasbourg (4)

tympan \tɛ̃.pɑ̃\ masculin

  1. (Anatomie) Cavité tympanique.
  2. (Anatomie) Membrane tympanique.
    • Les cloches lui avaient brisé le tympan, il était devenu sourd. — (Victor Hugo, Notre-Dame de Paris, 1831)
    • Le mal de tête causé par l’anesthésie ne fit que s'aggraver en raison du bruit infernal qui parvenait jusqu'à elle par vagues successives, risquant à chaque fois de lui briser les tympans. — (Søren Hammer & ‎Lotte Hammer, Le Prix à payer, Éditions Actes Sud, traduit du danois par Michèle Lamothe-Nielsen, 2012, chap. 47)
  3. (Musique) (Vieilli) (Littéraire) Désigne divers instruments à percussion : tympanon, gong, etc.
    • Il y a des guitares, des morceaux de bois, que l'on frappe comme des tympans, que l'on heurte comme des castagnettes.
  4. (Architecture) Espace qui se trouve encadré par les trois corniches du fronton, par le linteau et l’arc d’une porte (archivolte), par un arc et une ligne droite, etc.
    • Le tympan du fronton oriental du Parthénon.
    • Les sculptures des tympans de la cathédrale de chartres.
    • Elle a, au rez-de-chaussée, trois colonnes ioniques et, au premier étage, une galerie à plein cintre, tandis que le tympan qui la termine est rempli par un coq gaulois. — (Gustave Flaubert, Madame Bovary, 1867)
  5. (Menuiserie) Panneau, orné ou ajouré, situé entre les moulures dans la partie supérieure d'un dormant de porte ou de fenêtre.
    • [Pierre] souleva la portière et admira le travail exquis de la porte sculptée, ainsi que les ornements d'architecture à filets délicatement enroulés qui encadraient les chambranles et le tympan.
  6. (Technique) (Imprimerie) Dans la presse à bras, sorte de châssis composé de quatre barres de bois ou de fer, sur lesquelles est tendu un morceau d’étoffe ou un parchemin.
    • On étend sur le grand tympan les feuilles à imprimer, et le petit tympan reçoit l’action de la platine.
  7. (Technique) (Hydraulique) Roue hydraulique élévatoire, qui était mue autrefois par des hommes marchant à l'intérieur pour imprimer un mouvement de rotation.
    • Les roues élévatoires sont des engins (...) qu'on peut utiliser (...) pour des élévations ne dépassant pas quelques mètres. On emploie la roue (...) à tympans.
  8. (Technique) (Mécanique) (Horlogerie) Pignon enté sur son arbre et qui engrène dans les dents d’une roue.
  9. (Technique) (Construction) Mur de tête d'un pont servant à maintenir les terres de remblai des voûtes.
    • [Il faut] surmonter la voûte de maçonneries (...) appelées tympans, qui portent le tablier sur lequel passe la voie publique.

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]