ultraorthodoxe

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Siècle à préciser) Mot composé de ultra- et orthodoxe.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
ultraorthodoxe ultraorthodoxes
\Prononciation ?\

ultraorthodoxe masculin et féminin identiques

  1. Fondamentaliste.
    • Un juif ultraorthodoxe à chapeau noir et papillotes pianotant sur son smartphone : telle scène, en Israël, était jusqu’ici plutôt incongrue — (Marie de Vergès, « Les juifs ultraorthodoxes ont leur smartphone casher », LeMonde.fr, 1er octobre 2013)
    • Vingt-deux personnes appartenant à des groupes juifs ultraorthodoxes ont été arrêtées par la police israélienne sous l’accusation de viols sur mineurs. — (Yahvé comme un malaise, Le Canard enchaîné, 5 avril 2017, page 5)

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Quasi-synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
ultraorthodoxe ultraorthodoxes
\yl.tʁa.ɔʁ.tɔ.dɔks\

ultraorthodoxe \yl.tʁa.ɔʁ.tɔ.dɔks\ masculin et féminin identiques

  1. Fondamentaliste.
    • D’un côté, trois cents féministes religieuses juives qui entendaient prier comme elles l’entendent dans la portion du Mur réservée aux femmes se sont frayé un chemin à travers une foule de deux cents ultraorthodoxes rendus furieux par cette « désacralisation ». — (Marc Henry, « En Israël, les Femmes du Mur gagnent du terrain », LeFigaro.fr, 9 juin 2013)
    • Nous avons un sérieux souci avec l’usage qu’en font les ultraorthodoxes juifs. — (« En Israël, la hantise est l’instabilité », L’Express.fr, 9 février 2011)
    • Ces croyants, qui pensent que les traditions d’autrefois sont plus « pures » que celles d’aujourd'hui, sont appelés « ultraorthodoxes » chez les juifs, « intégristes »  chez les catholiques et « fondamentalistes » chez les musulmans. — (Laure Mistral, Et Dieu créa les femmes, éditions Palette, Paris, 2004, p. 23)

Quasi-synonymes[modifier le wikicode]