unilinguisme

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(fin XIXe siècle ?) Composé de unilingue et -isme.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
unilinguisme unilinguismes
\y.ni.lɛ̃.ɡɥism\
ou \y.ni.lɛ̃.ɡwism\

unilinguisme \y.ni.lɛ̃.ɡɥism\ ou \y.ni.lɛ̃.ɡwism\ masculin

  1. Fait d’être unilingue, de ne parler ou de n’utiliser qu’une seule langue.
    • L’accusant de se soustraire à ses responsabilités et lui reprochant son 'unilinguisme!, des représentants de la communauté anglo-québécoise réclament le départ du secrétaire parlementaire aux Langues officielles Jacques Gourde. — (« L’unilinguisme du député Gourde décrié », LaPresse.ca, 7 mai 2012)
    • L’Action démocratique du Québec (ADQ) déposera une motion sans préavis pour dénoncer l’unilinguisme anglophone de cadres de la Caisse de dépôt et placement du Québec. — (« Unilinguisme anglais à la CDPQ : inacceptable, dit Jean Charest », RadioCanada.ca, 15 novembre 2011)
    • Les nominations d’Andromache Karakatsanis et de Michael Moldaver […] à la Cour suprême du Canada ont été confirmées hier malgré l’unilinguisme de ce dernier. — (« Juges confirmés », Le Devoir.com, 22 octobre 2011)
    • La promotion de l’unilinguisme au niveau international, dans des secteurs aussi sensibles que la diplomatie ou la finance, peut être assimilée, selon le linguiste britannique Robert Phillipson, dans ses ouvrages Linguistic imperialism ou English-only Europe?, à une forme d’impérialisme linguistique face auquel il convient de rester particulièrement vigilant. — (Sénat de la République française, Proposition de résolution sur le respect de la diversité linguistique dans le fonctionnement des institutions européennes, Rapport n° 258 (2008-2009) de M. Jacques Legendre, fait au nom de la commission des affaires culturelles, déposé le 11 mars 2009)
    • Les Flamands, soucieux de protéger leur langue, l'ont pour leur part envisagé comme permettant aux autorités d'imposer la langue de Vondel, voire d'interdire l'usage d'une autre langue. Le principe du double unilinguisme a été consacré dans divers textes législatifs et ensuite constitutionnels. — (Adèle Remiche & Laura Van den Eynde, La nouvelle procédure de nomination des bourgmestres des six communes à facilités de la périphérie bruxelloise, dans La sixième réforme de l'État (2012-2013): Tournant historique ou soubresaut ordinaire, sous la direction de Joëlle Sautois & ‎Marc Uyttendaele, Limal (Belgique) : éd. Anthémis, 2013)

Synonymes[modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]