univers

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : Univers, Univèrs, univèrs

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Emprunté au latin universum de même sens, dérivé de l’adjectif universus (« tourné d’un seul élan vers » au pluriel et « tous ensemble » au neutre singulier, traduction du grec τό ὅλον « le tout », « l'univers » ), lui-même composé de uni- (« un ») et versum (« tourner ») - un univers est « uni vers », « versé dans une même direction », « tourné vers un but commun ». Ce qu’il « en retourne d’un univers, c’est son unité ».

Nom commun[modifier]

Singulier et pluriel
univers
\y.ni.vɛʁ\
Une représentation de l’univers

univers \y.ni.vɛʁ\ masculin, singulier et pluriel identiques

  1. Le monde entier, l’ensemble de tout ce qui existe.
    • La prière, c’est […] une sorte de tapage doublé de flagornerie. Ainsi en jugent […] les rationalistes qui affirment que rien n’est aussi absurde que de s’adresser à un Dieu immuable pour lui demander de bouleverser les lois de son univers en notre faveur. (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, p. 248)
    • Rôde-t-il de par l’univers je ne sais quel dieu de la malédiction et du carnage ayant pouvoir à de certaines heures d’arracher de la vie les fils aînés de la famille humaine taillés pour lui faire obstacle? (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)
    • Selon la plupart des scientifiques, l’univers existe depuis environ treize milliards d’années ; la Terre depuis quatre milliards et demi, et la vie depuis environ trois milliards d'années. (L’insoutenable légèreté du darwinisme, dans Le Québec sceptique, n°60, pp.40-47, été 2006)
    • Mais dans les univers courbés du second système einsteinien, des boucles temporelles pourraient autoriser une certaine exploration du passé, sans condition de vitesse, le principe de causalité étant dans ce cas invalidé. (Jacqueline Sessa, Du mouvement dans l'espace au déplacement du temps : l'Uchronie, dans le recueil Le cours du temps, ‎Centre d'études comparatistes/Université de Saint-Étienne, 1998, p.13)
  2. (Vieilli) Notre galaxie, la Voie lactée, et par extension toute autre galaxie.
    • Mais l’on disputait toujours de leur véritable nature : nébuleuses gazeuses, nuages de matière ou atmosphères d’étoiles à haute température ; ou bien vrais univers, confédérations stellaires analogues à la Voie Lactée, distinctes d’elle? (André Georges, L’Univers humain : Naissance des mondes in « Études, Revue catholique d’intérêt général », 1939)
    • Remarquons, d’autre part, que les nébuleuses extragalactiques, qui sont des univers analogues au nôtre (univers-îles), possèdent elles aussi leurs novæ ordinaires. Elles ont les mêmes propriétés que les novæ de notre Voie Lactée. (Annuaire pour l’an 1954, Le Bureau des longitudes, ca. 1953)
  3. (Par métonymie) Ensemble du globe terrestre.
    • La grande Limagne ! N’est-elle pas l’une des plus féconde plaine de l’univers ? (Ludovic Naudeau, La France se regarde : Le problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • L'univers ne s'étendait pas, pour moi, beaucoup au-delà du quai Malaquais, où j'avais commencé de respirer le jour, comme dit cette tendre vierge d'Albe. (Anatole France, Pierre Nozière ; livre 1 : Enfance, ch. I, 1899)
  4. (En particulier) Ensemble des habitants de la planète.
    • Tu mettrais l’univers entier dans ta ruelle,
      Femme impure ! L’ennui rend ton âme cruelle.
      (Charles Baudelaire, Les Fleurs du mal,)
    • […], il se senti assez fort pour lancer un cartel à l’univers. Sa personnalité s’enflait. (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, p. 31)
    • […], Bert se rendit compte de l’immense tragédie qui ébranlait l’humanité, […] ; il comprit qu’arrivait une époque où l’univers se désorganisait effroyablement, où c’en était fini de la sécurité, de l’ordre, de l’habitude… (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 392 de l’éd. de 1921)
  5. Ensemble de ce qui constitue le monde des personnages dans une œuvre de fiction.
    • L’univers de Jules Verne.
    • Ce qui se passe dans ce jeu, c’est grave. C’est grave. Et en plus, si on est fan de l’univers de Batman, mais… jouer à ce jeu, … c’est aussi plaisant que de se prendre un concombre dans le cul. (Joueur du Grenier, Batman & Robin - Playstation, 18 mai 2011)
  6. Groupe organisé formé d’une multitude d’êtres.
    • À chaque pas que l’homme fait, il écrase des univers, empêche l’éclosion d’un peuple innombrable d’infiniment petits. (Émile Zola, Fécondité, 1899, p. 75)
  7. Ensemble de personnes considérées dans leur environnement (matériel, psychologique, social, moral) et constituant une communauté à part.
    • L’univers hospitalier, scolaire.
  8. Ensemble de personnes formant un groupe social, un milieu particulier.
    • « Au niveau » est certes déjà une vieille connaissance, et même une vieille tarte à la crème, puisque l'expression fit irruption dans l’univers branchouillard voilà une bonne vingtaine d'années. (Pierre Merle, Le nouveau charabia: le français est une langue étrangère!, Milan, 2005, p.192)
  9. Ce qui embrasse un champ d’activité, un domaine artistique, intellectuel, psychologique, moral. Univers affectif, psychique; univers de la sensibilité, des émotions, de la raison, du rêve; univers pictural (d’un artiste); univers poétique.
  10. Système, ensemble d’objets abstraits formant un tout harmonieusement organisé.
    • Cette Antigone voyoute pourrait courir toutefois le risque d'énoncer un univers d’indifférenciation où l'ordre légal et la transgression s’égaleraient sur un seuil éthique au-delà du bien et du mal, […]. (Rose Duroux, Les Antigones contemporaines: de 1945 à nos jours, Presses Universitaires Blaise Pascal, 2010, p.310)
  11. (Mathématiques) (Par métonymie) Ensemble des issues possibles, résultats d’une expérience aléatoire.

Variantes orthographiques[modifier]

  • Univers (particulièrement en astronomie)

Synonymes[modifier]

Antonymes[modifier]

Apparentés étymologiques[modifier]

Dérivés[modifier]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

Hyponymes[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]