université

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin universitas (« corps, compagnie, corporation, collège, association ») comme abréviation de l’expression médiévale universitas magistrorum et scolarum (association/corps des professeurs et des élèves)

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
université universités
/y.ni.vɛʁ.si.te/
Sceau de l’université de Bologne, la plus ancienne d’Europe. (1)

université /y.ni.vɛʁ.si.te/ féminin

  1. (Vieilli) commune, communauté, corps, compagnie, collège, corporation, assemblée[1][2]. Ne subsiste plus que dans l'expression université d’été au sens d'assemblée.
    • Simon, le maître échevin et l'université de la ville de Metz font connaissance (chapitre de la cathédrale de Metz, archives de la Moselle, 1218).
    • Cil qui n'est membre ni d'aucune université, ni d'aucun chapitre, ni d'aucune cité.
  2. (En particulier) (Éducation) Centre d’enseignement supérieur, public ou privé, divisé en groupes appelés facultés, dont chacune délivre des grades au nom de l’État ou en son nom propre.
    • […], les catholiques, sous la République, avaient acquis le droit de fonder des universités, droit sans cesse demandé par eux, et que ni Louis XIV, ni Louis XV n'avaient jamais voulu leur accorder, […]. (Alfred Barbou, Les trois Républiques françaises, 1879)
    • […], Galilée a dû combattre continuellement les Péripatéticiens qui occupaient alors presque toutes les chaires magistrales des Universités. (Louis Rougier, Histoire d'une faillite philosophique: la Scolastique, 1925, éd.1966)
  3. (En particulier) (Éducation) (Par métonymie) Corps enseignant de cet établissement ou ensemble des étudiants qui le fréquente.
    • Les philosophes […] estiment que, seuls, les sentiments brevetés par les Universités ont le droit de se manifester dans la poésie. (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.VII, La morale des producteurs, 1908, p.338)
    • Cependant, il nous semble important de noter que l'investigation scientifique de cet objet a été principalement le fait de l’université et des organismes de recherche. (Monique Toublanc, La recherche en sciences sociales dans les écoles de paysage en France, publié dans Projets de paysage le 2 juillet 2009)
    • Las, dans le petit monde de l’Université, la probité candide ne mène à rien, et l'enthousiasme pèse peu face aux manœuvres misérables de ceux qui ne reculent devant rien pour faire carrière. (Alexis Liebaert, On achève bien les profs, dans Marianne (magazine), n° 758, 29 octobre 2011, p.85)
  4. (En particulier) (Éducation) (Par métonymie) Bâtiments d'une université.
Note[modifier | modifier le wikicode]
  • (France) L’université se disait, en vertu d’une organisation qui date de 1808, de l’ensemble des écoles publiques de tout ordre, écoles primaires, lycées et collèges, facultés, où l’enseignement se donne au nom de l’état, sous la direction du ministre de l’éducation nationale, dit Grand Maître de l’université.

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikicode]

Expressions[modifier | modifier le wikicode]

Hyperonymes[modifier | modifier le wikicode]

Hyponymes[modifier | modifier le wikicode]

Méronymes[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Homophones[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

  1. voir Dictionnaire Godefroy [1]
  2. voir CNRTL [2]