usine à gaz

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

→ voir usine et gaz ; à l’époque du gaz manufacturé, la complexité des canalisations de ces usines était telle qu’elle est devenue proverbiale.

Locution nominale [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
usine à gaz usines à gaz
\y.zi.n‿a ɡaz\ \y.zi.n‿a ɡaz\
ou \y.zin.z‿a ɡaz\

usine à gaz \y.zi.n‿a ɡaz\ féminin

  1. (Sens propre) (Industrie) Usine où l’on fabrique du gaz.
    • […] il contemplait la vaste usine à gaz de Bun Hill. Au-dessus des gazomètres pressés les uns contre les autres, trois formes étranges apparurent […] des ballons que l’on gonflait pour les ascensions hebdomadaires de l’Aéro-Club. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 5 de l’éd. de 1921)
    • Le 16 mars, dans un nouveau message aux Gauleiters, Hitler commanda de détruire, d'anéantir , de raser tout ce qui pouvait, tombant aux mains de l'ennemi, lui être utile : les centrales électriques et les usines à gaz, les manufactures de toutes sortes, les mines, les voies ferrées, les canaux […] — (Georges Blond, L’Agonie de l'Allemagne 1944-1945, Fayard, 1952, p. 238)
  2. (Figuré) Système surdimensionné au regard de sa tâche.
    • En informatique, un logiciel comportant énormément de fonctions souvent accessoires, occupant beaucoup de place en mémoire sans être pour autant pratique à l’emploi, est qualifié d’usine à gaz.
    • Une administration qui emploie un très grand nombre de salariés sans être efficace est aussi une usine à gaz.
  3. (Par extension) Système très complexe.
    • Les projets de « chèque vert » restent vagues. Et ses modalités abstruses. Pour l'heure, et c'est dommage, la taxe carbone reste une usine à gaz. — (François Sergent, Impôt, Éditorial de Libération du 29 juillet 2009)
    • Les serveurs téléphoniques de la SNCF, de la téléphonie ou de divers services publics sont devenus de véritables usines à gaz qui réduisent à néant le concept même de communication.
    • Pascal Rogard estime de son côté qu'il « est dommage de passer si proche d'un accord qui est dans l'intérêt de tout le monde ». Le CNC se disait quant à lui « prêt à accepter une usine à gaz », une de plus. — (Next INpact, Canal rompt les négociations avec la filière du cinéma, 24 octobre 2018 → lire en ligne)

Quasi-synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]