usurpateur

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin usurpator, de usus (« usage ») et rapere (« ravir »).

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin usurpateur
\y.zyʁ.pa.tœʁ\
usurpateurs
\y.zyʁ.pa.tœʁ\
Féminin usurpatrice
\y.zyʁ.pa.tʁis\
usurpatrices
\y.zyʁ.pa.tʁis\

usurpateur \y.zyʁ.pa.tœʁ\ masculin

  1. Personne qui, par violence ou par ruse, s’empare d’un bien, d’une souveraineté, d’un pouvoir, d’une dignité, d’un titre, etc., qui ne lui appartient pas.
    • Le jeune roi des forêts, victime de Tord-Chêne, - son oncle, usurpateur, - savait déjà quel était son rang, qu'on voulait lui cacher. (Gérard de Nerval, Les Filles du feu, Chansons et légendes du Valois, 1854)
    • Une sourde lutte qui se traduit en toutes choses dans la vie quotidienne met sans cesse en présence les 85% de déshérités et les 15% de privilégiés, qui se sentent des usurpateurs, incultes au surplus, souvent incapables de diriger ce qu'ils devraient savoir diriger pour justifier leur existence.(Victor Serge, Portrait de Staline -1940)
Note[modifier | modifier le wikicode]
Ce mot s’emploie essentiellement en parlant de choses très importantes, presque toujours d’un titre royal, ou de la souveraineté du peuple.

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Adjectif[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin usurpateur
\y.zyʁ.pa.tœʁ\
usurpateurs
\y.zyʁ.pa.tœʁ\
Féminin usurpatrice
\y.zyʁ.pa.tʁis\
usurpatrices
\y.zyʁ.pa.tʁis\

usurpateur \y.zyʁ.pa.tœʁ\

  1. (Adjectivement) Qui usurpe.
    • Le peuple portait toute son attention sur le chevalier noir ; il remplissait l’air des cris de « Vive Richard Cœur-de-Lion ! À bas les templiers usurpateurs ! » (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)


Références[modifier | modifier le wikicode]