usurpation

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Siècle à préciser) Du latin usurpatio.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
usurpation usurpations
\y.zyʁ.pa.sjɔ̃\

usurpation \y.zyʁ.pa.sjɔ̃\ féminin

  1. Action d’usurper ou résultat de cette action.
    • J’en appellerai à Rome contre toi, répondit le grand maître, pour usurpation sur les immunités et privilèges de notre ordre. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Les États-Unis ont hérité de l’Angleterre ce système d’envahissement et d’usurpation continuel qui est un des points les plus saillants du caractère britannique. — (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
    • […], il se laissa imposer le titre de roi des Français sous le nom de Louis-Philippe Ier (7 août 1830). C'était une usurpation audacieuse de la souveraineté nationale; l'avènement de la branche cadette peut être qualifiée un escamotage. — (Alfred Barbou, Les Trois Républiques françaises, A. Duquesne, 1879)
  2. (Par extension) La chose même qui est usurpée.
    • La plupart des terres de cette seigneurie n’étaient que des usurpations.

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]