vachement

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Dérivé de vache avec le suffixe adverbial -ment.

Adverbe [modifier le wikicode]

vachement \vaʃ.mɑ̃\ invariable

  1. (Rare) D’une manière vache, méchante.
    • Pierre s’approcha de son frangin et, vachement, à plusieurs reprises, le gifla.
  2. (Populaire) Extrêmement ; drôlement ; très.
    • Hé, dis-donc ! c’est normal que ça ralentisse comme ça quand tu passes la quatrième ?
      — Ben ouais, ça fait ça sur toutes les dianes.
      — La deux-chevaux de mon beauf, elle a vachement plus la patate.
      — Ouais… mais ton beauf, c’est pas pareil.
      — (Raphaël Péaud, Kyrie rira bien le dernier éd. Le Manuscrit, 2002, page 27)
    • Membre du directoire de la BCE, la Banque centrale européenne, il était de passage à Paris (« Le Parisien », 3/4), invité par un organisme vachement sérieux, le Club de gestion financière d’associés en finance. — (La tête dans les taux, Le Canard enchaîné, 12 avril 2017, page 1)
    • Les vieux qui entendaient «vachement», quand ce mot est apparu, disaient que ça n’avait aucun sens ! Et c’est vrai, quand on y pense. Qu’est-ce que les vaches ont à faire là-dedans ? Aujourd’hui, les jeunes utilisent «trop» ou «de ouf» à la place de «vachement». — (Maria Candea, propos recueillis par Marie-Ève Lacasse, «Amandjine mange à la cantchine» : l’affrication, nouveau tchic de langage des ados, dans Libération n° 13229 du 12 janvier 2024, p. 19)
  3. (Avec de) (Populaire) Beaucoup de.
    • N’empêche qu’il a dépensé vachement d’argent pour installer tout ça. — (Jean Fougère, Les petits messieurs, 1963)

Synonymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]