vallen

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Flamand oriental[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Verbe [modifier le wikicode]

vallen \Prononciation ?\

  1. Tomber.

Références[modifier le wikicode]

  • Mathilde Jansen, Nicoline van der Sijs, Fieke van der Gucht, Johan De Caluwe, Atlas van de Nederlandse Taal, Lannoo, 2017, p. 134

Néerlandais[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

À rapprocher de l'allemand fallen et de l'anglais fall, de même sens.

Verbe [modifier le wikicode]

Présent Prétérit
ik val viel
jij valt
hij, zij, het valt
wij vallen vielen
jullie vallen
zij vallen
u valt viel
Auxiliaire Participe présent Participe passé
zijn vallend gevallen

vallen \vɑ.lǝː\ intransitif

  1. Tomber.
    • Op z’n bek vallen.
      Ramasser un gadin terrible.
    • Uit elkaar vallen.
      Se déglinguer.
  2. Être du ressort de, relever de, entrer dans, tomber dans le champ d’application de, tomber sous le coup de.
    • Onder een bepaalde categorie vallen.
      Tomber dans une certaine catégorie.
    • Onder de garantie vallen.
      Se trouver sous garantie.
    • Al naar het valt.
      Suivant le cas.

Forme de verbe [modifier le wikicode]

vallen \vɑ.lǝː\

  1. Première personne du pluriel du présent de vallen.
  2. Deuxième personne du pluriel du présent de vallen.
  3. Troisième personne du pluriel du présent de vallen.

Taux de reconnaissance[modifier le wikicode]

En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 100,0 % des Flamands,
  • 99,7 % des Néerlandais.

Prononciation[modifier le wikicode]

  • Pays-Bas : écouter « vallen [vɑ.lǝː] »
  • Pays-Bas (partie continentale) (Wijchen) : écouter « vallen »

Références[modifier le wikicode]

  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]