vastitude

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Siècle à préciser) Du latin vastitudo.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
vastitude vastitudes
\vas.ti.tyd\

vastitude \vas.ti.tyd\ féminin

  1. Vaste étendue.
    • Les vastitudes sablonneuses du Sahara.
    • La vastitude immémoriale du désert — (Tahar Djaout, L’invention du désert, 1987:44)
    • Pendant six cents kilomètres, vers le sud, il n’y a rien qu’un désert de galets ocres et les vastitudes salées du lac Eyre avec leur marées de natron figées pour l’éternité. — (Marc Heimer, Manuel Litran, Australie continent de l’aventure, page 112, 1974, Mondo)
    • La lune, quand on levait le tête la nuit, brillait fixement sur un monde dont on ressentait en soi la vastitude, le grouillement, sur des milliards d’individus. — (Annie Ernaux, Les années, Gallimard, 2008, collection Folio, page 236.)
  2. (Littéraire) État de ce qui est très étendu.
    • Et ce livre est magnifique, précisément parce qu’il montre la vastitude du sujet. — (Philippe Sollers, Éloge de l’infini, Gallimard, p. 951)
    • D’autres l’ont dit avant moi : le plus grand titre de votre confrère à une gloire durable fut d’avoir été l’incomparable restaurateur de ce qu’il appelle « le fort langage » : celui qui va de Bossuet et Saint-Simon à Rousseau et à Chateaubriand, et qui, comme il l’écrit à propos de ce dernier : « dans de brusques déchirures de la page, développe soudain une vastitude pleine de musiques ». — (Claude Lévi-Strauss, Discours de réception à l'Académie française, 27 juin 1974)

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]