vautour

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin populaire *vŭltōrem, accusatif de *vŭltor, altération du latin classique vŭltur. La forme en -au- au lieu de -ou-, ainsi que la terminaison en -our au lieu de -eur, trahissent probablement une origine dialectale.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
vautour vautours
\vo.tuʁ\
Un vautour perché.
Armoiries avec 2 vautours (sens héraldique)

vautour \vo.tuʁ\ masculin

  1. (Ornithologie) Oiseau rapace charognard, à tête et à col nus.
    • Des nuées de condors, de vautours et d’urubus vinrent tournoyer au-dessus des cadavres, sur lesquels ils s’abattirent en poussant des cris aigus et firent une horrible curée de chair humaine, …. — (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
  2. (Figuré) Personne dure, avide et motivée par l’appât du gain.
    • Puis, comme la terre a des limites, malheureusement, et que l’appétit de tous ces vautours n’en avait pas, lorsqu’elle fut épuisée et qu’elle eût été accaparée toute, on créa des « fiefs en l’air », qui n’ayant pas de base, pas d’appui sur le sol, reposaient sur des rentes et des redevances incorporelles. — (Eugène Bonnemère, Histoire des Paysans, tome I : Le servage, Librairie Fischbacher, Paris, 1886, page 150)
  3. (En particulier) (Vieilli) Terme péjoratif désignant le propriétaire du logement.
    • Voici le huit, le jour du terme :
      Nous n’avons pas le premier sou.
      Mais j’attends Vautour de pied ferme,
      Qu’il vienne et je lui tords le cou.
      — (Eugène Pottier, Logements insalubres, dans Chants révolutionnaires, E. Dentu, Paris, 1887)
    • Tu penses bien que je vais pas payer mon vautour ! d’autant que je lui dois plus de quinze jours. — (Paul Vialar, Les Faux-fuyants, Julliard, 1953, page 118)
  4. (Figuré) Être ou chose qui attend l’affaiblissement de sa victime.
    • C'est ce qu'a exprimé naïvement Leibnitz et ce que répètent avec lui tous les esprits dont l'intelligence est le vautour : « Il n'est pas nécessaire de vivre, mais il est nécessaire de penser. » — (Remy de Gourmont, Le Chemin de Velours - Nouvelles dissociations d'idées, Mercure de France, 1902, éd. 1911, p. 173)
    • Ce jour-là, il buvait froidement la peur dans mes yeux. Mi-vautour, mi-loup. — (Amina Danton, La tangente, Gallimard (NRF), 2009, p. 181)
  5. (Héraldique) Meuble représentant l’animal du même nom dans les armoiries. Il se blasonne comme le faucon. À rapprocher de aiglat, aigle, aiglette, aiglettes, aiglons, émerillon, épervier, faucon et gerfaut.
    • D’azur à deux vautours d’argent affrontés, enchaînés d’or par le cou, qui est de la famille Le Valois → voir illustration « armoiries avec 2 vautours »

Dérivés[modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • vautour sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg

Références[modifier le wikicode]