vert-de-gris

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : vert de gris

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du moyen français vert de Grice (1314) « rouille du cuivre obtenue par des procédés chimiques » ; altération de vert de Grece « vert de Grèce » par proximité phonétique entre gris et Grèce.

Nom commun [modifier le wikicode]

Du vert-de-gris (1).

vert-de-gris \vɛʁ.də.ɡʁi\ masculin invariable

  1. Patine verte qui se forme à la surface des objets de cuivre, lorsqu’ils demeurent quelque temps exposés à l’action de l’air humide.
    • De ce jour, Frédérique négligea sa parure. On ne la revit plus donner le ton et la mode aux filles du pays, et le vert-de-gris vint oxyder jusqu'aux boutons de guêtre de cuivre : présent magnifique que Harald avait attaché à ses cheveux le jour de leurs fiançailles. — (Alphonse Karr, De loin et de près, 1862)
    • La première fois que Guylain l'avait vue, la couleur vert-de-gris de sa coque métal de l'avait pas étonné. — (Jean-Paul Didierlaurent, Le liseur de 6h27, Au Diable Vauvert, 2014, page 20)
    • Le vert-de-gris est un carbonate hydraté de cuivre.
    • Le vert-de-gris est un poison.
  2. Acétate basique de cuivre de formule Cu(C2H3O2.CuO.6H2O.
  3. (Péjoratif) (Vieilli) (Injurieux) Soldat allemand durant la Première et la Seconde Guerre mondiale.
    • 26 novembre 43 – La longue salle étroite est parsemée de tables germaniques. Nous n’avons pas l’habitude de les voir de si près, tous ces verts-de-gris et leurs souris de même couleur et c’est bien gênant de les regarder gros-rire et trop-bouffer à côté de nous. C’est pire encore quand ils sont accompagnés par quelqu’un de notre race. — (Benoîte et Flora Groult, Journal à quatre mains, Denoël, 1962, page 311)
    • Leurs premiers mots furent des moqueries à l'encontre du boche, du chleuh, du vert-de-gris, du doryphore, chacun y allant d'un sobriquet le plus méprisant possible pour qualifier l'allemand pincé par une étrille. — (Philippe Lhommet, Cauchois d'hier et d'autrefois, TheBookEdition, 2013, page 153)

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Synonymes[modifier le wikicode]

(Alchimie) :

Dérivés[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Adjectif [modifier le wikicode]

vert-de-gris \vɛʁ.də.ɡʁi\ invariable

  1. Couleur du vert-de-gris. Mélange de vert et de gris. #95A595
    • On ne pouvait pas se lasser de regarder leur bouche et leurs yeux que rien ne déséquilibrait, sur lesquels passait et repassait l’ombre vert-de-gris des branches de pins. — (Jean Giono, Le hussard sur le toit, 1951, réédition Folio Plus, page 226)
    • J’étais le seul à n’avoir pas ma misère enveloppée de vert-de-gris, je la drapais dans ce qui restait du beau pardessus à chevrons gris clair que m'avait acheté maman avec les sous de ma première paye, j’étais alors postier, il y avait cinq ans de cela. — (François Cavanna, Lune de miel, Gallimard, 2011, collection Folio, page 18)

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Synonymes[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]