victuaille

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin victualia (« vivres, nourriture »), réfection sur ce mot latin de l'ancien mot vitaille « nourritures, vivre » (1138), usité jusqu'au dix-huitième siècle et dont sont dérivés avitailler, ravitailler [1] [2].

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
victuaille victuailles
\vik.tɥaj\

victuaille \vik.tɥaj\ féminin

  1. Nourriture, provision de bouche. — Note d’usage : Il n’est guère usité qu’au pluriel.
    • Elle et lui causaient auprès du poêle, pendant que les invités allaient et venaient de la table des victuailles à la table des rafraîchissements. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • Les grenouilles sont un mets exquis quant aux cuisses, on le dit toutefois, car pour ma part je n'en ai jamais gouté ; ce batracien ne m'a jamais tenté en tant que victuailles, […]. — (Gustave Fraipont, Les Vosges, 1895)
    • C’est pas tout ça, mais où avez-vous fourré les victuailles qui étaient dans le kiosque ? — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 352 de l’éd. de 1921)
    • L'autobus était bourré de paysans chargés de lourds paniers, de sacs de victuailles et accompagnés d'une marmaille d'enfant. — (Out-el-Kouloub, Zaheira, dans "Trois contes de l'Amour et de la Mort", 1940)
    • Autour de moi, des groupes animés se pressent devant les boutiques de victuailles, et je flotte comme une épave au gré de ces flots vivants qui, quand ils submergent, caressent encore. — (Anatole France, Le crime de Sylvestre Bonnard, Calmann-Lévy ; éd. Le Livre de Poche, 1967, p. 42.)
    • Voilà, à côté de nous, quatre ou cinq dauphins roses et gris sortant la tête de l'eau pour happer la victuaille.

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]