victuaille

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin victualia (« vivres, nourriture »), réfection sur ce mot latin de l'ancien mot vitaille « nourritures, vivre » (1138), usité jusqu'au dix-huitième siècle et dont sont dérivés avitailler, ravitailler [1] [2].

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
victuaille victuailles
\vik.tɥaj\

victuaille \vik.tɥaj\ féminin

  1. Nourriture, provision de bouche. — Note d’usage : Il n’est guère usité qu’au pluriel.
    • Elle et lui causaient auprès du poêle, pendant que les invités allaient et venaient de la table des victuailles à la table des rafraîchissements. (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • Les grenouilles sont un mets exquis quant aux cuisses, on le dit toutefois, car pour ma part je n'en ai jamais gouté ; ce batracien ne m'a jamais tenté en tant que victuailles, […]. (Gustave Fraipont, Les Vosges, 1895)
    • C’est pas tout ça, mais où avez-vous fourré les victuailles qui étaient dans le kiosque ? (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 352 de l’éd. de 1921)
    • L'autobus était bourré de paysans chargés de lourds paniers, de sacs de victuailles et accompagnés d'une marmaille d'enfant. (Out-el-Kouloub, Zaheira, dans "Trois contes de l'Amour et de la Mort", 1940)
    • Voilà, à côté de nous, quatre ou cinq dauphins roses et gris sortant la tête de l'eau pour happer la victuaille.

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]