ville lumière

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Siècle à préciser) Composé de ville et de lumière.

Locution nominale [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
ville lumière villes lumières
\vil ly.mjɛʁ\

ville lumière \vil ly.mjɛʁ\ féminin

  1. (Figuré) ville pleine de lumière et d’activité.
    • Ville lumière où les minarets côtoient les clochers, et témoin de la conversion de Saint Paul de Tarse, Damas abrite la tête du prophète Yahia, (Saint Jean-Baptiste) dans l’enceinte même de la Mosquée des Omeyyades. — (« “Appel aux consciences du monde entier pour que cesse le massacre en Syrie” », LeMonde.fr, 2 mai 2011)
    • D’une ville lumière qui éclipsait parfois New York, Tokyo s’est transformée en une ville de province un peu terne, sombre par moment, où la joie de vivre, et l’insouciance que nous y cultivions a disparu. — (« “Tokyo s’est transformée en une ville de province un peu terne” », LeMonde.fr, 13 avril 2011)
    • À moins de deux ans des Jeux olympiques de Pékin, c’est toute la Chine qui poursuit sa révolution culturelle et architecturale d’embellissement, comme ici à Shanghai, transformée en ville lumière futuriste. — (« Arrêt sur image », LeFigaro.fr, 15 octobre 2007)
    • Ces jeunes gens qui arrivent dans des pays dont ils ignorent pratiquement tout posent d’abord un regard ébloui sur les villes lumières. — (Denis Coussy, La littérature africaine moderne au sud du Sahara, 2000, p. 33)

Notes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]