virer de bord

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.
Les acceptions québécoises (2, 3 et 4) viennent du vocabulaire de la navigation.

Locution verbale [modifier le wikicode]

virer de bord \vi.ʁe də bɔʁ\ intransitif (se conjugue → voir la conjugaison de virer)

  1. (Navigation) Changer de cap de façon à prendre le vent par l’autre coté de la voile, en passant par un cap où le navire est vent debout
    • Il fit aussitôt virer de bord à sa flotte, qui se trouva ainsi avoir le cap sur Cadix au lieu de l’avoir sur Gibraltar, en sorte que l'avant-garde devint […] — (Histoire de Napoléon Ier, page 364, Pierre Lanfrey, 1876)
    • Le mardi, vers 19 h., soit après cinq heures de navigation, le Pourquoi pas ?, surpris et malmené, vire de bord, dans l'intention de regagner la capitale islandaise. — (José Gers, Sur la mort du Pourquoi pas ?, France libre, vol. 6, 1936)
  2. (Figuré) (Familier) Changer la direction de sa conduite ; s’attacher à un autre parti ; retourner sa veste.
    • Cet homme est inconstant, il a viré de bord en mainte occasion.
  3. (Québec) Changer de côté.
  4. (Québec) Retourner sur ses pas.
  5. (Québec) Répondre violemment à quelqu'un. — Note d’usage : S'emploie généralement passivement, avec la variante revirer de bord.
    • I s'est faite arvirer d'bord, ç'a pas été long.
  6. (Figuré) Changer d'orientation sexuelle.

Note : Changer de cap en passant par le vent arrière s’appelle empanner.

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]