vis-à-vis de

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

→ voir vis-à-vis et de

Locution prépositive [modifier]

vis-à-vis de \vi.za.vi də\

  1. En face de, en présence de quelqu’un ou de quelque chose.
    • Pour bien voir sa réaction, je suis venu m’asseoir exactement vis-à-vis de lui.
    • Le portail, au bout de l’allée, vis-à-vis de l’entrée principale était resté ouvert.
    • […], je vis tout de suite un peu en biais, vis-à-vis de moi, une figure aux cheveux et aux yeux noirs […]. — (Ivan Tourgueniev, L’Exécution de Troppmann, avril 1870, traduction française de Isaac Pavlovsky, publiée dans ses Souvenirs sur Tourguéneff, Savine, 1887)
    • Je reste assis là, dans le jour perdu, vis-à-vis d’un coin de la glace. — (Henri Barbusse, L’Enfer, Éditions Albin Michel, Paris, 1908)
    • Presque en même temps, il aperçut une jeune personne, extrêmement blonde et fort bien faite, qui vint s’asseoir vis-à-vis de lui. — (Stendhal, Le Rouge et le Noir)
  2. (Figuré) Envers quelqu'un ou quelque chose.
    • Je n’ai su que dire vis-à-vis de vous.
    • Il m’a promis de garder le secret absolu, même vis-à-vis de son épouse.
    • Puis tous s’étaient engagés à paraître ne rien savoir vis-à-vis de leur chef et à lui obéir aveuglément comme par le passé. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • […], la Bretagne du Léon et celle de la Cornouaille n’ont pas exactement la même manière de se comporter vis-à-vis de l’Église. Les littérateurs bretons eux-mêmes opposent l’une à l’autre, couramment, la Bretagne cléricale du Léon et la Bretagne républicaine de Cornouaille. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : Le problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Elle est dotée de propriétés nématicides vis-à-vis des nématodes cécidogènes, des nématodes à kystes et des nématodes libres. — (Article « Phénamiphos », Index phytosanitaire de l’ACTA ; 1977, p.325)
    • À noter l’insistance mise par Nadvi sur la supériorité et l’exclusivisme de l’islam vis-à-vis de toutes les autres religions et de tous les autres systèmes. — (Panayiotis Jerasimof Vatikiotis, L’Islam et l’État, 1987, traduction d’Odette Guitard, 1992, p.130)
  3. (Vieilli) On supprime parfois le de.

Synonymes[modifier]

Envers :

Traductions[modifier]

Références[modifier]