vitement

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

de l’ancien français vistement.

Adverbe [modifier le wikicode]

vitement \vit.mɑ̃\

  1. (Familier) (Rare) Vite.
    • Çà payez-nous vitement. — (Molière, Les précieuses ridicules scène VII.)
    • Firmin se souvenait parfaitement de ce jour sinistre. Un ciel grisailleux couvrait la mangrove à la grande joie des moustiques porteurs de fièvre qu’il avait fallu faire fuir vitement-pressé en allumant ici et là ces grands feux de bois que les anciens appelaient charibaudées. — (Raphaël Confiant, La dissidence, éditions Écriture/Les éditions de l’Archipel, 2002, chapitre 1.)
    • Quand elle eut douze ans, c’était déjà comme une petite femme, par moments ; et, si elle s’oubliait à gaminer au catéchisme, emportée par la force de son jeune âge, elle se reprenait vitement, comme poussée au respect d’elle-même encore plus que de la religion. — (George Sand, Les Maîtres sonneurs, George Bell and sons, 1908, page 3)
  2. (Familier) Rapidement, à la va vite.
    • […] Attendre les assauts répétés du vent, dans l’impuissance et le silence et la résignation. Derrière quelques planches vitement clouées. — (Gisèle Pineau, « Le passage de l’ouragan irma », La Croix, 12 septembre 2017, page 4)

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]