voyante

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) Dérivé de voyant avec le suffixe -ante.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
voyante voyantes
\vwa.jɑ̃t\
Une voyante de carnaval.

voyante \vwa.jɑ̃t\ féminin (pour un homme, on dit : voyant)

  1. Celle qui peut voir, n’est pas aveugle.
    • Qu’on ait interdit à deux aveugles de se marier ensemble « de peur du feu » et parce qu’ils n’auraient pu subvenir à leurs besoins mutuels, on n’y saurait trouver à redire, mais il est permis de regretter que la même interdiction ait été faite à deux voyants, et que les épousailles n’aient été autorisées qu’entre un voyant et une aveugle, un aveugle et une voyante, au risque de perpétuer indéfiniment l’infirmité de l’un des conjoints. — (Léon Le Grand, « Les Quinze-Vingts depuis leur fondation jusqu’à leur translation au faubourg Saint-Antoine (xiie-xviiie siècle) », chapitre 8, dans les Mémoires de la Société de l’Histoire de Paris et de l’Ile-de-France, volumes 13-14, Paris : chez H. Champion, 1887, page 162)
  2. Celle qui prétend posséder le don de double vue.
    • Je tendis ma main gauche à la voyante déguisée en fatma. Cette sectatrice de Mahomet m’énonça les arrêts du sort avec l’accent de Belleville. — (Paul Guth, Le mariage du Naïf, 1957, réédition Le Livre de Poche, page 164)
    • On était enclin déjà, je pense, à juger la qualité et la compétence d'un médecin par le prix qu'il fait payer : plus il prend cher, et plus il doit être savant. Ce critérium s'applique encore davantage aux médicastres, aux voyantes et aux charlatans. — (Revue de Saintonge & d'Aunis, 1908, vol. 28, page 90)
    • Ne vous est-il jamais arrivé une fois ami lecteur, en passant, lors de ces fêtes foraines populaires, d’avoir cette furieuse envie de consulter « madame Irma » voyante extra lucide, ayant pignon sur rue… à bord de cette typique roulotte à l’ancienne ? — (Madame Irma », dans Contes d'un Jour, de Christiane Marsais-Cuvilliez, chez l’auteur/Lulu.com, 2010)

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Forme d’adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin voyant
\vwa.jɑ̃\

voyants
\vwa.jɑ̃\
Féminin voyante
\vwa.jɑ̃t\
voyantes
\vwa.jɑ̃t\

voyante \vwa.jɑ̃t\

  1. Féminin singulier de voyant.
    • À l’intérieur de ce wagon je remarque quelques Sarthes de grande et fière mine, drapés de leurs longues robes à couleurs voyantes, sous lesquelles passent les bottes en cuir soutaché. — (Jules Verne, Claudius Bombarnac, chapitre VI, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
    • Les uns écrasent leur pinceau dégouttant de rouge sur le nez d'un souverain, d’autres chamarrent de couleurs voyantes les robes des princesses. — (Gustave Fraipont, Les Vosges, 1895 - 1923)
    • Ô phrénologues ! L’inéducabilité érigée en principe ? quel inhominalisme ! La sublime créature est éducable, voyante et libre, criminelle ou vertueuse à son choix, responsable. — (L.-V. Frédéric Amard, Homme, univers, et Dieu, vol.2, 1844, page 580)
    • Lydie est un peu popote, mais extrêmement gaie, elle n’a jamais été voyante et ne s'est aperçue qu'elle était aveugle qu'à l'âge de huit ans; cela l'avait à la fois surprise et amusée, elle nous a raconté en avoir ri pendant longtemps. — (Patrick Cauvin , « Lydie », dans L'amour aveugle, éditions JC Lattès, 2000)

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]