zémindar

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du persan زمندار, zamindār, de زمين zamīn « terre » et دار dār, « posséder ».

Nom commun [modifier le wikicode]

zémindar \ze.mɛ̃.daʁ\ masculin

  1. (Histoire) Dans l’Inde coloniale, fonctionnaire qui perçoit l’impôt dans les villages et qui en transmet le produit au souverain, après en avoir conservé une partie comme rémunération de sa peine.
    • Toute l’armée d'Holkar s’était empressée de le reconnaître comme souverain légitime et les zémindars (gouverneurs de district) obéissaient sans répugnance apparente au gendre et au successeur du dernier des Raghouides. — (Alfred Assolant, Aventures merveilleuses mais authentiques du capitaine Corcoran, 1867)
    • Lord Cornwallis considéra les zémindars comme des propriétaires touchant la rente de leurs tenanciers et payant sur cette rente un fort impôt à l’État ; il transforma ainsi les villageois, jadis propriétaires sous le domaine éminent de l’État, en fermiers des zémindars, et il créa du coup la grande propriété féodale avec l’hérédité des bénéfices. — (Émile de Laveleye, Revue des Deux-Mondes, 1er août 1872, p. 530)

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]