zambuche

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Moyen français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Le mot est apparu en moyen français au cours du XVIe siècle sous différentes formes au gré des traductions des livres de voyage italo-portugais. (1520) D’abord sambuque de l’italien sambuco[1], puis (1554) brièvement écrit zambuco par Nicolas de Grouchy qui l’emprunte directement au portugais[2], ensuite (1575) écrit Zambuch par André Thevet[3] qui traduit le terme de l’italien zambuco (pluriel : zambuchi) des écrits de Giovanni Battista Ramusio[4], lui-même issu du portugais zambuco enfin (1605) attesté sous la forme zambuche[5].
Le terme est importé de l’arabe سنبوق, sanbūq[6] de même sens, pour lequel l’origine exacte n’est pas définie, plusieurs étymologies sont proposées :
  • du latin sambuca issu du grec ancien σαμβύκη, sambúkê (« sambuque, sorte de lyre triangulaire »), peut-être par analogie de forme. Hypothèse jugée peu convaincante[7] ;
  • de l’akkadien 𒊓𒀭𒁍𒆪, sanbuku (« grappe »), mais le lien n’est pas clair [8] ;
  • du pehlevi *sambūk que l’on retrouve dans le persan سنبوک, sunbūk, à comparer au sanskrit शम्बुक, śambuka (« coquille bivalve ») et au malais sampan (« bateau »)[7].

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
zambuche zambuches
\zɑ̃.byʃ\
Une zambuche

zambuche \zɑ̃.byʃ\ féminin

  1. (Navigation) Sorte de barque, pinasse de taille variable utilisée dans l’Océan Indien, sambouk.
    • Ceux qui ſont en pleine mer & hors la rade, ſont laiſſez voguer, & quelque tourmente & fortune de mer qu’ils ſouffrent, perſonne de la terre n’a ſoin d’eux : mais quand aupres du haure, & non loin du riuage on les veoid endurer quelque peril, & eſtre preſts d’endurer naufrage, ou eſchoüer pres de quelque banc ou rocher, il n’y aura celuy de la terre qui auecques naſſelles, barques, gondoles, […], zambuches, coquets, […], ne les aille ſecourir & de mains & de voix ne leur donne courage à prendre terre. — (Pierre Le Loyer, Discours et histoires des spectres, visions et apparitions des esprits, anges, démons et âmes se montrant visibles aux hommes, 1605-1608)
      Ceux qui sont en pleine mer et hors de la rade, sont laissés voguer, et quelque tourmente et fortune de mer qu’ils souffrent, personne de la terre n’a soin d’eux : mais quand auprès de la brise, et non loin du rivage on les voit endurer quelque péril et être prêts à endurer le naufrage, ou à s’échouer prés de quelque banc ou rocher, il n’y aura celui de la terre qui avec nacelles, barques, gondoles, […], sambouks, esquifs, […], ne les aille secourir et de mains et de voix ne leur donne courage à prendre terre.
    • Gama craignant que les Mahometans ne lui tendiſſent un piége, partit ſecretement de Calicut, & retourna à ſes vaiſſeaux, & lorſqu’il voulut mettre à la voile, quelques bâtimens Indiens de ceux que les gens du païs nomment Zambuches, voulurent lui fermer le paſſage ; mais il les ſçut ſi bien écarter à coups de canon, qu’il alla relâcher à l’iſle d’Anchedina. — (Claude Vanel, Abrégé nouveau de l’histoire générale d’Espagne, Osmont, Volume 2, 1688)
      Gama craignant que les Mahométans ne lui tendissent un piège, partit secrètement de Calicut, et retourna à ses vaisseaux, et lorsqu’il voulut mettre à la voile, quelques bâtiments indiens de ceux que les gens du pays nomment Sambouk, voulurent lui fermer le passage ; mais il sut si bien les écarter à coups de canon, qu’il alla relâcher à l’île d’Anchedina.

Variantes[modifier le wikicode]

Dérivés dans d’autres langues[modifier le wikicode]

Paronymes[modifier le wikicode]

Hyperonymes[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

  • Aide sur le thésaurus zambuche figure dans le recueil de vocabulaire en moyen français ayant pour thème : bateau.

Traductions[modifier le wikicode]

alt = attention Les traductions présentées ci-dessous sont celles en usage lorsque le terme zambuche existait (c’est-à-dire jusqu’à la fin du XVIIe siècle). Elles sont pour la plupart devenues complètement inusitées. Pour les traductions modernes → voir sambouk.

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • sambouk sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg

Références[modifier le wikicode]

Sources[modifier le wikicode]

  1. Ludovico de Verthema, trad. Jean Balarin de Raconis, Les voyages de Ludovico di Varthema ou le Viateur en la plus grande partie d’Orient, Ernest Leroux, Charles Henri Auguste Schefer, 1888, Paris, 1520
  2. Fernão Lopes de Castanheda, trad. Nicolas de Grouchy, Le Premier Livre De L’Histoire Indes de Portvgal,…, 1554
  3. André Thevet, La cosmographie universelle, Pierre l’Huilier, Paris, 1575
  4. Giovanni Battista Ramusio, Delle navigationi et viaggi, 1550
  5. Pierre Le Loyer, Discours et histoires des spectres, visions et apparitions des esprits, anges, démons et âmes se montrant visibles aux hommes, 1605-1608
  6. Michaelis, Dicionário Brasileiro da Língua Portuguesa, entrée sambuco
  7. a et b Dionisius A. Agius, Classic Ships of Islam, 2008, page 314
  8. Dionisius A. Agius, The Life of the Red Sea Dhow, chapitre VIII (« The sanbūks of the Red Sea »), 2019
  9. Fernão Lopes de Castanheda, trad. inconnu, de l’édition française, Warhafftige vnd volkomene Historia,…, 1565, page 506
  10. Fernão Lopes de Castanheda, trad. Nicholas Lichefield, The first booke of the Historie of the discouerie and conquest of the East Indias…, 1582, page 129
  11. Fernão Lopes de Castanheda, trad. Romance Castellano, Historia del Descubrimiento y Conquista de la India Por los Portugueses, 1554, page 153
  12. Ludovico de Verthema, trad. Archangelus Madrignanus, Ludouici Patritii Romani Nouum itinerarium Aethiopiae, Aegipti, vtriusque Arabiae, Persidis, Siriae, ac Indiae, intra et extra Gangem, 1511, page 84

Bibliographie[modifier le wikicode]

Bon article.svg L’entrée en moyen français a été sélectionnée comme bonne entrée représentative d’une qualité standard pour le Wiktionnaire.
Vous pouvez consulter la page de discussion, la page Wiktionnaire:Évaluation ou la liste des bonnes entrées.