zoreille

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XXe siècle) Du créole réunionnais, au delà, la formation du mot, sur la base de oreille, reste obscure et sujette à débat. Le terme se serait propagé dans l’ensemble des DOM-TOM dans un second temps. Il y a plusieurs hypothèses...
  • Les Métropolitains tendent l'oreille pour comprendre la langue créole.
  • Quand les Métropolitains débarquent à la Réunion, leurs oreilles deviennent rouges du fait de la chaleur tropicale. Cette hypothèse rejoint celle de Robert Chaudenson (cf.infra).
  • Une autre version viendrait du fait que les planteurs européens coupaient les oreilles des esclaves qui s’échappaient des plantations (mais ce n’est pas attesté)  Référence nécessaire.
  • Le mot pourrait aussi venir du mot tamoul "durhei" qui veut dire Maitre (il y avait des travailleurs tamouls dans tous les DOM-TOM).
  • Mais la version la plus vraisemblable est donnée par le linguiste Robert Chaudenson dans son lexique du parler créole de La Réunion (Paris, 1974). Il classe le terme dans les origines douteuses. Selon certains témoignages qu’il a recensés, le terme n’existait pas avant la Première Guerre mondiale. Chaudenson opte pour la traduction d’une expression malgache mena sofina ("oreilles rouges") qui est utilisée pour désigner les européens (parce qu’ils ont les oreilles rouges). Le terme est entré dans l’usage réunionnais lors de la Première Guerre mondiale quand, après la mobilisation, beaucoup de créoles furent envoyés à Madagascar. Nombre d’officiers étaient métropolitains. Les recrues créoles ont peut-être pu se faire traduire par les soldats malgaches l’expression locale et la trouvant plaisante, l’ont introduit dans leur parler. D’autant qu’en créole "faire zoreilles cochon" signifie "faire le sourd, faire mine de ne pas entendre".

NB (1) : ce terme est également employé dans l’expression rare, « zoreil noir » – qui désigne une personne originaire d’un autre département d’Outre-Mer [1].

NB (2) : du terme de zoreil a été dérivé celui de zoréol, désignant soit les métropolitains acculturés à la Réunion, soit les enfants nés à la Réunion d’au moins un parent zoreil [1].

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
zoreille zoreilles
\zɔ.ʁɛj\

zoreille masculin et féminin identiques

  1. (Familier) (La Réunion) Français de la métropole résidant à la Réunion, aux Antilles (Martinique, Guadeloupe), en Guyane, etc.

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Synonymes[modifier le wikicode]

Hyperonymes[modifier le wikicode]


Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  1. a et b Cf. article : «zoreil, zoréol», Michel Beniamino : «Le français de la Réunion», EDICERF - Vanves, 1996. [http://archive.wikiwix.com/cache/20110223124102/http://www.bibliotheque.refer.org/livre10/lexique/zoreil.htm