Aller au contenu

épha

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De l’hébreu איפה, eifa.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
épha éphas
\e.fa\

épha \e.fa\ masculin

  1. Mesure des grains chez les Hébreux, qui équivalait à dix homers, soit environ 35 litres (certaines références donnent d’autres chiffres, entre 18 et 40 litres).
    • Gédéon entra, prépara un chevreau, et fit avec un épha de farine des pains sans levain. Il mit la chair dans un panier et le jus dans un pot, les lui apporta sous le térébinthe, et les présenta. — (Juges 6:19, Ancien Testament, version Louis Segond, 1910)
    • En conséquence, après un rapide, mais attentif examen du cas, pressé aussi, je m’en doute, par quelque impulsion diabolique, il obtint du maître d’hôtel, ravi de l’affaire, qu’il lui cédât, contre vingt ou trente épha du meilleur cru de Saron, tout ce qui pourrait rester du Sang du Christ au fond des cruches miraculeuses. — (Léon Bloy, La Femme pauvre, Édition Crès, 1924, pages 207-208)

Variantes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]