Burgondes

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : burgondes

Français[modifier le wikicode]

Nom propre [modifier le wikicode]

Burgondes \byʁ.ɡɔ̃d\ masculin et féminin identiques

  1. (Histoire) Peuple venu du centre de l’Europe et qui s’installa dans la Bourgogne actuelle vers le Ve siècle.
    • D’ailleurs, […] il est impossible de ne pas tenir compte de ce fait que les juifs ont habité la France cinq siècles avant les Francs, les Burgondes et les Wisigoths et huit siècles avant les Normands. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • Gonthramn eut pour lot, avec le royaume d’Orléans, part de son oncle Chlodomir, tout le territoire des Burgondes, depuis la Saône et les Vosges, jusqu’aux Alpes et à la mer de Provence. — (Augustin Thierry, Récits des temps mérovingiens, 1er récit : Les quatre fils de Chlother Ier — Leur caractère — Leurs mariages — Histoire de Galeswinthe (561-568), 1833–1837)
    • Seul le monarque de Byzance avant droit désormais au titre d'empereur, et on le verrait bientôt s'efforcer d'imposer son autorité en Occident, et tout particulièrement dans cette Gaule livrée aux entreprises des peuples barbares qui l'occupaient : les Visigoths, de loin les plus puissants, les Burgondes, les Alamans en bordure est, et enfin les Francs, auxquels appartenait l'avenir. — (Gaston Duchet-Suchaux, Clovis, premier roi de France, Hachette, collection « Échos », 1986, pp. 38-39)
    • Cette vallée a vu les invasions galliques descendre vers le midi et les légions romaines remonter; elle a vu se ruer le torrent des Burgondes, des Vandales, des Visigoths et passer les légers escadrons arabes; […]. — (Henry Gard, « Le Château d'Albon », dans la Revue du Lyonnais, tome 16, 3e série, Lyon : directeur Aimé Vingtrinier & Paris : chez Dumoulin, 1873, p. 360)

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

→ voir Bourgogne