New-York

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : New York

Français[modifier le wikicode]

Nom propre [modifier le wikicode]

New-York \nju jɔʁk\ ou \nu jɔʁk\

  1. Variante orthographique de New York.
    • New-York, la grande métropole américaine, a subi la même loi que les villes de l’ancien monde. Dans quelques-uns de ses vingt-deux wards ou arrondissemens municipaux, on rencontre çà et là sur des points bien connus une accumulation des classes dangereuses qui sont pour les villes un péril permanent. — (Louis Simonin (1830–1886), « Les Enfants des rues à New-York - Les logis et les écoles », dans la Revue des Deux Mondes, tome 7, 1875, page 61)
    • Les noces de diamant, d’or et même d’argent, sont trop loin du mariage dans les pays à divorce ; en conséquence, New-York, où l'on fait vite, pratique les noces d’étain au bout de dix ans — et les noces de bois au bout de cinq ans, ce bail parait long. — (« Noces », dans Le Pèlerin du 20e siècle, Maison de la Bonne Presse, 1894, p. 605)

Notes[modifier le wikicode]

Les codes typographiques actuels indiquent : « On respecte l’orthographe d’origine des toponymes étrangers non francisés, sans y ajouter donc de traits d’union »[1].

Prononciation[modifier le wikicode]

  • En 1890, M.-A. Lesaint note la prononciation de « New-York » sous la forme : « (neu-iòrk) » [MAL].
  • En 1905, la première édition du Petit Larousse illustré note la prononciation de « New-York » sous la forme « [neu-i-ork ou niou-i-ork] » [PL1905].

Références[modifier le wikicode]


  1. Lexique des règles en usage à l’Imprimerie nationale (LRTUIN), 2011, ISBN 978-2-7433-0482-9, page 90 : règle 7 relative aux « Géographie (noms propres de) ».