agroforesterie

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Traduction de agroforestry, néologisme anglais né dans les années 1970 [1], composé de agro- et de foresterie.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
agroforesterie agroforesteries
\a.ɡʁo.fɔ.ʁɛs.tʁi\
Maïs et noyers en agroforesterie.

agroforesterie \a.ɡʁo.fɔ.ʁɛs.tʁi\ féminin

  1. (Agriculture) (Néologisme) Mode de production agricole associant sur une même parcelle des plantations d’arbres à d’autres cultures, dans la perspective d’effets bénéfiques réciproques.
    • Pratique encore peu connue, l’agroforesterie cumule nombre d’avantages : les arbres protègent les cultures des intempéries, retardent l’évaporation, fixent et enrichissent les sols. — (Jean-Philippe Bilgot, Protéger la terre et accompagner ceux qui la travaillent, Gironde n°91, Éditeur conseil général de la Gironde, 2010)
    • L’association d’arbres, de cultures agricoles et d’animaux sur une même terre est une pratique ancienne, mais depuis les années 70 plusieurs facteurs ont favorisé un regain d’intérêt pour l’agroforesterie, notamment l’aggravation de la situation économique dans de nombreuses régions du monde en développement. — (Situation des forêts du monde 2005, Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture, 2005)
    • "À l’image de sa génération, mon père a été productiviste". raconte Stéphane Gatti, céréalier dans le Lot-et-Garonne. Lorsque j’ai repris la ferme, les sols étaient épuisés par les intrants (pesticides …). Au cours d’une formation, il a trouvé la solution pour réduire les recours à ces produits : l’agroforesterie, l’association d’arbres et de productions agricoles sur une même parcelle.— (Nicolas CÉSAR– L’agroforesterie permet une agriculture performante et durable - Journal La Croix, p. 10, 29 août 2014)

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  1. L’agroforesterie: des arbres et des champs par Emmanuel Torquebiau, Éditions L’Harmattan, 2007