aljub

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De l’arabe الجب, al-joub (« excavation, fosse »)[1].

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
aljub aljubs
\Prononciation ?\

aljub \Prononciation ?\ masculin

  1. Citerne souterraine pour récupérer et stocker les eaux pluviales.
    • Le long de ce même chemin se trouvent, outre le site de Les Fites, les sites de Bassa dels Pascuals et aljub de la Zarca. — (François Favory, Métrologie agraire antique et médiévale, Presses Universitaires Franc-Comtoises, Besançon, 2003, p. 20)
    • Cette citerne constitue un intéressant exemple d'aljub (citerne souterraine), avec des voûtes en pierre sur piliers et des dimensions de 15 m de hauteur pour 10 m de largeur et de longueur. Elle était utilisée pour récupérer et stocker les eaux pluviales afin d'approvisionner le couvent en eau. — (Musée d'Histoire de Gérone, Cave à charbon et citerne de l'ancien couvent des frères capucins de Sant Antoni [article], visitmuseum.gencat.cat)
    • Aljub, citerne du XVe siècle qui servait à la collecte des eaux de pluies. — (denia.net, Le Château, [article])

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  1. Jordi Bruguera i Talleda & Assumpta Fluvià i Figueras, «aljub», Diccionari etimològic, Barcelona, Enciclopèdia Catalana, 1996-2004, p. 58