apparentement

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Dérivé de apparenter avec le suffixe -ment.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
apparentement apparentements
\a.pa.ʁɑ̃t.mɑ̃\

apparentement \a.pa.ʁɑ̃t.mɑ̃\ masculin

  1. Action d’apparenter ou de s’apparenter ; résultat de cette action.
    • Le fait que l’apparentement avec des puissants laïques ou ecclésiastiques facilite l’accès aux dignités religieuses et notamment à l’épiscopat ne présentait aucun problème au haut Moyen Âge, où les « dynasties épiscopales » étaient une réalité. — (Joseph Morsel et al., L’Histoire (du Moyen Âge) est un sport de combat…, 2007)
  2. (Politique) Forme d'alliance électorale ou parlementaire permettant le rattachement d'une personnalité politique minoritaire à un parti plus important.
    • Grâce à l’apparentement, les partis minoritaires auxquels l’insuffisance du nombre de leurs suffrages ne permet pas d’escompter un siège dans la circonscription pourront se présenter devant les électeurs sans craindre que leurs voix soient perdues ou qu’elles favorisent la politique du pire, puisque, par le jeu de l’apparentement, elles pourront contribuer à l’attribution d’un siège supplémentaire à un parti voisin ou allié. — (« Proposition de loi tendant à modifier la loi du 5 octobre 1946 relative à l’élection des membres de l’Assemblée nationale par l’apparentement des listes, la prime à la majorité, le panachage et les élections partielles (...) », Exposé des motifs, I. — L’apparentement des listes., page 1682, dans Annales: Documents parlementaires, Volume 10. Assemblée nationale, 1946.)
    • Le système électoral institué par mon ordonnance resta, par la suite, en vigueur. Les partis n'y apportèrent plus tard qu'une seule modification, au demeurant peu honnête : l’apparentement. — (Charles de Gaulle, Mémoires de guerre, tome III, Le Salut, 1944-1946, Plon, 1959 p. 267)

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]