archigraphème

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Siècle à préciser) Dérivé de graphème avec le préfixe archi-.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
archigraphème archigraphèmes
\aʁ.ʃi.ɡʁa.fɛm\

archigraphème \aʁ.ʃi.ɡʁa.fɛm\ masculin

  1. (Linguistique) Phonogramme principal, représentant un phonème, pouvant être retranscrit avec des variantes positionnelles selon les règles et conventions orthographiques.
    • Dans le plurisystème, l’archigraphème est le représentant d’un ensemble de graphèmes qui transcrivent le même phonème, par exemple l’archigraphème O pour o, au, eau, etc. ou CH pour ch (de psychique), sch (de schéma), sh (de shampooing), traduction de l’anglais shampoo!). — (Claude Gruaz, Aspects du mot français, 2005, p. 68)
  2. (Typographie) Unité graphique de base partagée par certains graphèmes sans les éléments permettant de les différentier.
    • L’épaisseur maximale du trait peut être mesurée sur la partie nord-est du dad* (alternativement on peut employer les archigraphèmes sad* ou taʼ*), entre les points extérieur et intérieur de curvature maximale. — (Vlad Atanasiu, Le phénomène calligraphique à l’époque du sultanat mamluk, thèse de Doctorat, 2003)

Dérivés[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  • Jean Dubois, Mathée Giacomo, Louis Guespin, Christiane Marcellesi, Jean-Baptiste Marcellesi, Jean-Pierre Mével, Dictionnaire de linguistique et des sciences du langage, Larousse-Bordas/HER, coll. « Expression », Paris, 1999 (1re éd. 1994), LX-514 pages ISBN 2-03-532007-0, page 48.