cerf-veau

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(début XXe siècle)

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
cerf-veau cerfs-veaux
\sɛʁ.vo\

cerf-veau \sɛʁ.vo\ masculin

  1. (Par plaisanterie) Allusion au cerveau.
    • Ce qui me console, c’est d’avoir découvert le cerf-veau, appelé à rendre de grands services à l’humanité. Hélas ! on ne peut pas en dire autant du cerf-paon. L’abondance des matières m’empêche de m’étendre sur l’âme-outarde […] — (Henri Roorda, Œuvres complètes : Les Almanachs Balthasar (1923–1926), tome 2, Bibliothèque l’Âge d’Homme, 1970)
    • (Un monsieur bedonnant s’approche.)
      —Madame, Litière de Vert Émoi, Laissées de Lupercules, Fumées de Cerf-Veau ? Repère de père et bouse de vache ?
      — (Guy Denis, Désécrytures délyrantes, Cyclope, 1979)
    • C’est une question d’étymologie. Pour en revenir à la destination de laisse-prix de mes jeunots assis devant moi gentiment mais passivement, queue dire ? Si c’n’est qu’leur cerf-veau de boutonneux et de rouleuses de gommes à mastiquer est tourné note-amant vers des rêveries associant éléphant et carré roses. — (Anthony Michel, Le SphynX ToniTruand, Éditions Le Manuscrit, 2006)
    • Voilà une question à faire mélanger le cerf veau car l’intestin grêle des tonnes d’air. Tonnerre de tonnerre Léonard devin « scie ». Adam fut le premier homme dans la Bible mais d’autres prénoms furent compositeur, écrivain, architecte […] — (Edmond Favier, Cocktail de pensées, Société des Écrivains, 2007)
    • Le cerf-veau est ce petit être qui vit niché dans nos crânes et qui nous fait bouger et penser. Il peut même voler, surtout s’il est lent.

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]


Traductions[modifier le wikicode]

Homophones[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]