de coutume

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

→ voir coutume.

Locution adverbiale [modifier le wikicode]

Invariable
de coutume
\də ku.tym\

de coutume \də ku.tym\

  1. À l’ordinaire.
    • J'habitais Pétrograd et je déjeunais de coutume à la table de « Conseil des commissaires du peuple de la Commune du Nord », où l'on nous offrait de délicieux bouillons au cheval faisandé. — (Victor Serge, Portrait de Staline -1940)
    • Vers le milieu de l'année 1841, à la suite de quelques exactions financières plus rudes que de coutume, une partie des populations chrétiennes de la Bulgarie se souleva contre les Turcs. — (Jérôme-Adolphe Blanqui, Voyage en Bulgarie 1841 - 1845)
    • La lourde démarche d'un buveur attardé, ou le bruit d'un fiacre retournant à Paris, retentissaient plus vivement et se faisaient écouter plus loin que de coutume. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • Un soir quelconque de mardi gras, le curé de Melotte, avec quelques amis, avait, comme tout le monde, un peu festoyé et mangé et bu un peu plus peut-être que de coutume. — (Louis Pergaud, Le Sermon difficile, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • À l’évidence, Camparoles était un lieu touristique, mais de ce tourisme discret qui fait faire une visite en passant. S’y sinstaller, fût-ce pour quelques jours, semblait hors de coutume. D’ailleurs, y avait-il un hôtel ? — (Philippe Delerm, Quiproquo, nouvelle, supplément au magazine « Elle », 1999, page 13.)

Synonymes[modifier le wikicode]