embrassement

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

 Dérivé de embrasser avec le suffixe -ment.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
embrassement embrassements
\ɑ̃.bʁas.mɑ̃\

embrassement \ɑ̃.bʁas.mɑ̃\ masculin

  1. Action d’embrasser ou de s’embrasser.
    • Lorsqu’au sortir de ses embrassements elle retombait épuisée et s’endormait sur la place, il la regardait comme si une intruse avait usurpé son lit en prenant la ressemblance de la femme aimée. — (Pierre Louÿs, Aphrodite, Mercure de France, Paris, 1896)
    • Que de choses elle lit dans cette phrase banale : « Avec mes meilleurs embrassements, Jacqueline. » — (Germaine Acremant, Ces dames aux chapeaux verts, Plon, 1922, réédition Le Livre de Poche, page 255)
    • Mais, au risque d’être fat, il me fallait bien croire à quelque amour de sa part, rien qu’à subir sa curiosité jalouse, comme aussi l’ardeur de ses embrassements. — (Paul-Jean Toulet, Mon Amie Nane, 1922)
    • Ces docteurs confondent, par un grossier sophisme, un idéal qui, en tant que non changeant, peut par pure métaphore être qualifié de mort, avec les hommes, les êtres charnels qui embrassent cet idéal, lesquels, en cet embrassement, peuvent être si peu morts qu’ils se battront avec acharnement pour le défendre.— (Julien Benda, La trahison des clercs : Appendice des valeurs cléricales, 1927, éd. 1946)
    • Marie se hausse sur la pointe des pieds et c’est un pauvre embrassement douloureux, angoissant. — (Léon Frapié, La croix, dans Les contes de la maternelle, éditions Self, 1945, page 31)

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]