héraldique

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin médiéval heraldicus, de heraldus (« héraut », « relatif au blason »).

Adjectif [modifier]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
héraldique héraldiques
\e.ʁal.dik\

héraldique \e.ʁal.dik\ masculin et féminin identiques

  1. Qui est relatif aux blasons, aux armoiries.
    • «Les choix héraldiques de Louise de Savoie sont une proclamation ouverte des droits de François sur le Milanais » commente Muriel Barbier, conservateur du patrimoine : la salamandre pour rappeler l’emblème des Angoulêmes, la cordelière pour la maison de Savoie. — (Béatrice Bouniol, La Renaissance de Louise de Savoie - Journal La Croix, page 21, 24-25 octobre 2015)
    • Quant à sa qualité, ce n’eût été un secret que pour le peu de personnes qui, à cette époque, ignoraient la langue héraldique, […]. — (Alexandre Dumas, Othon l’archer, 1839)
    • Oh ! chante-moi ta chanson de chaque soir dans ta logette de cendre et de suie, derrière la plaque de fer écussonnée de trois fleurs de lys héraldiques ! — (Aloysius Bertrand, Gaspard de la nuit, 1842)

Apparentés étymologiques[modifier]

Traductions[modifier]

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
héraldique héraldiques
\e.ʁal.dik\
En héraldique, l’écu est la représentation graphique des blasons.

héraldique \e.ʁal.dik\ féminin

  1. Science du blason, des armoiries.
    • Dans les collèges des Jésuites sous l'Ancien Régime, l'enseignement du blason s'est mis à l'écoute des terroirs. Dans l’héraldique du IIIe millénaire, celle qui s'extirpe déjà du marécage des logos, nul doute que la figure du cheval obtiendra une place de choix, […]. — (Philippe Lamarque, La figure héraldique du cheval, Éditions Cheminements, 2001, p. 286)
    • La rencontre se trouve davantage dans les héraldiques allemande et polonaise que dans l’héraldique française, pourvue d'un symbolisme cynégétique (…). — (Bernard Marillier, Le sanglier héraldique, Éditions Cheminements, 2003, p. 98)
    • Dans le courant du XIIIe siècle, l’héraldique se diffuse dans toutes les strates de la société, à telle enseigne que le choix de ce langage ne désigne pas le statut social du sigillant. — (Ambre Vilain, Matrices de sceaux du Moyen Âge, Éditions de la Bibliothèque nationale de France, 2015, p. 96)

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

Traductions[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]