ivrognerie

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

→ voir ivrogne et -erie

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
ivrognerie ivrogneries
\i.vʁɔɲ.ʁi\

ivrognerie \i.vʁɔɲ.ʁi\ féminin

  1. Habitude de s’enivrer.
    • D’autres alléguaient que le vice héréditaire de l’ivrognerie avait absorbé ses facultés, qui n’étaient déjà pas très brillantes, […]. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Beaucoup de personnes me trouveront sans doute bien indulgent. “ Vous innocentez l’ivrognerie, vous réalisez la crapule. ” — (Charles Baudelaire, Du vin et du haschisch -1851)
    • […]: moi, ça me lève le cœur, des fois, cette ivrognerie de personnes de la société, vicieuses et sans aucune tenue. — (Francis Carco, Images cachées, Éditions Albin Michel, Paris, 1928)
    • Les personnes qu'on nous amène ivres mortes et que l’ivrognerie a rendues violentes sont encore plus pathétiques. — (Patrick Pelloux, Histoire d'urgences, Le Cherche-Midi, 2012)
    • Si le mot "alcoolisme" est la définition « usuelle », le terme "œnolisme" est une expression plus médicale et assez élégante, mais à la campagne, on appelle ça tout bonnement "l’ivrognerie".
      Voilà un mot qui dit ce qu'il veut dire !
      — (Michel Petit, Taote Feti'i, un médecin de famille à Tahiti, Editions Publibook, 2012, p. 92)

Synonymes[modifier]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

  • Aide sur le thésaurus ivrognerie figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : alcoolisme.

Traductions[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]