liberté d’expression

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

 Composé de liberté et de expression, droit fondamental affirmé en France dès 1789 dans la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, article 11 : « La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’homme; tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l’abus de cette liberté dans les cas déterminés par la loi ».

Locution nominale [modifier le wikicode]

liberté d’expression \li.bɛʁ.te d‿ɛk.spʁɛ.sjɔ̃\ féminin

  1. Droit de manifester ses idées par la parole, l’écrit, l’imprimé, et toutes les techniques modernes de télécommunication.
    • Emmanuel Macron avait déjà évoqué « la liberté de blasphème » lors d’un déplacement au festival de BD d’Angoulême, le 30 janvier : « Dans notre pays la liberté d’expression est protégée, dans ce pays et il y en a peu dans le monde, la liberté de blasphème est protégée, de critiquer les dirigeants, de les railler, et ça, c’est un trésor. » — (Le Monde avec AFP, Macron sur l’affaire Mila : « La loi est claire : nous avons droit au blasphème, à critiquer, à caricaturer les religions », Le Monde. Mis en ligne le 12 février 2020)
    • En France, la loi du 13 juillet 1983 portant droits et obligations des fonctionnaires leur garantit dans son article 6 la liberté d'opinion et de religion, mais n'évoque pas la liberté d’expression. Celle-ci doit s'exercer, aussi bien dans leurs fonctions que hors du service, sous certaines conditions.
    • Ce que Monsieur Trudeau dit c’est : « La liberté d’expression, oui, mais à condition que ça ne choque personne ». Or, comme le rappelait en Chambre le député conservateur Gérard Deltell : « La liberté d’expression n’existe pas seulement quand ça fait notre affaire. Ça doit exister surtout quand ça ne fait pas notre affaire ». — (Sophie Durocher, Rien à voir avec Charlie, Le Journal de Montréal, 4 novembre 2020)
    • C’est aux États, dans leurs fonctions politiques et judiciaires, qu’il revient de fixer des limites légales à la liberté d’expression, s’il doit y en avoir, pas au conseil d’administration de Facebook. — (Claude Villeneuve, Les GAFAM ont créé un monstre qu’il faudra dompter, Le Journal de Québec, 16 janvier 2021)

Hyperonymes[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

  • France (Vosges) : écouter « liberté d’expression [Prononciation ?] »
  • Canada (Shawinigan) : écouter « liberté d’expression [Prononciation ?] »

Voir aussi[modifier le wikicode]