perplexité

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Composé de perplexe et -ité.

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
perplexité perplexités
\pɛʁ.plɛk.si.te\

perplexité \pɛʁ.plɛk.si.te\ féminin

  1. Irrésolution fâcheuse, incertitude ou embarras où se trouve une personne qui ne sait quel parti prendre.
    • Le général resta pendant un moment en proie à des perplexités faciles à comprendre. (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • Choisir un fruit, une femme ou une cravate le frappait d'une perplexité qui ressemblait à une angoisse. (Pierre Louÿs; Les aventures du roi Pausole, 1901)
    • Le front barré des plis de la plus douloureuse perplexité, il était là, immobile demandant, après l’avoir vigoureusement blasphémé, un miracle à son Dieu, […]. (Louis Pergaud, L’Argument décisif, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Son visage portait les marques de la plus profonde perplexité et, visiblement, il se demandait si Tacherot ne se moquait pas un peu de lui. (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, p. 76)
    • Assez docilement se laissa-t-il convaincre : l'aptitude pour le dessin qu'il s'était découverte en croquant, au ministère, les binettes de ses voisins de pupitre, achevait de lui supprimer toute perplexité de vocation. (Aristide Marie, L'art et la vie romantiques: Henry Monnier (1799-1877), Paris : Librairie Henri Floury, 1931, p.21)

Traductions[modifier]

Références[modifier]