perplexité

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Dérivé de perplexe avec le suffixe -ité.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
perplexité perplexités
\pɛʁ.plɛk.si.te\

perplexité \pɛʁ.plɛk.si.te\ féminin

  1. Irrésolution fâcheuse, incertitude ou embarras où se trouve une personne qui ne sait quel parti prendre.
    • Le général resta pendant un moment en proie à des perplexités faciles à comprendre. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • Choisir un fruit, une femme ou une cravate le frappait d'une perplexité qui ressemblait à une angoisse. — (Pierre Louÿs; Les aventures du roi Pausole, 1901)
    • Le front barré des plis de la plus douloureuse perplexité, il était là, immobile demandant, après l’avoir vigoureusement blasphémé, un miracle à son Dieu, […]. — (Louis Pergaud, L’Argument décisif, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Son visage portait les marques de la plus profonde perplexité et, visiblement, il se demandait si Tacherot ne se moquait pas un peu de lui. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, p. 76)
    • Assez docilement se laissa-t-il convaincre : l'aptitude pour le dessin qu'il s'était découverte en croquant, au ministère, les binettes de ses voisins de pupitre, achevait de lui supprimer toute perplexité de vocation. — (Aristide Marie, L'art et la vie romantiques: Henry Monnier (1799-1877), Paris : Librairie Henri Floury, 1931, p.21)

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]