porte-amarre

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1854) → voir porter et amarre

Nom commun [modifier le wikicode]

(orthographe traditionnelle)
Singulier et pluriel
porte-amarre
\pɔʁ.t‿a.maʁ\
(orthographe rectifiée de 1990)
Singulier Pluriel
porte-amarre porte-amarres
\pɔʁ.t‿a.maʁ\
Tir d’un porte-amarre, sur un navire en détresse, avec un canon, depuis la côte

porte-amarre \pɔʁ.t‿a.maʁ\ masculin

  1. Appareil servant à lancer une amarre à un navire en détresse. — Note : Il est souvent utilisé par apposition.
    • Que faire ? Il est à portée du bout de la jetée, il a un porte-amarre à bord, et vite avec ce porte-amarre il lui lance une petite ligne, ou il en envoie sur la terre la plus voisine. — (Jules-Aimé Conseil, Guide pratique de sauvetage à l’usage des marins, Arthus Bertrand, Paris, 1863, p. 124)
    • Les bâtiments qui portent des petits canons peuvent facilement les transformer en porte-amarres. On peut aussi employer les forces de la mer et du vent, avec des flotteurs ou un cerf-volant, pour établir le va-et-vient. — (Frédéric Zurcher et Élie-Philippe Margollé, Les Naufrages célèbres, Hachette, Paris, 1873, 3e édition, 1877, p. 294)
    • De là deux catégories distinctes de porte-amarres : 1° les fusils et les canons porte-amarres ; 2° les fusées porte-amarres. — (Les Engins de sauvetage à l’Exposition universelle : Les fusils et les canons porte-amarres, dans la Revue maritime et coloniale, vol. 21, 1867, page 290)
    • Les fusils, canons ou obusiers porte-amarres et autres engins de ce genre, agissant contre la direction et la violence du vent, n’atteignent que très difficilement le navire en détresse, et souvent même ne peuvent y parvenir […] — (Commandant du Puy de Podio, Le Pigeon voyageur captif, appliqué aux opérations de sauvetage, dans Le Pigeon messager ou Guide pour l’élève du pigeon voyageur et son application à l’Art militaire, Deyrolles, Paris, 1877, p. 81)

Notes[modifier le wikicode]

Comme les exemples le démontrent, l’accord en nombre précède les rectifications orthographiques de 1990.

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]