pyromancie

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Siècle à préciser) Du latin pyromantia (« divination par le feu ») → voir pyro- et mancie.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
pyromancie pyromancies
\pi.ʁɔ.mɑ̃.si\

pyromancie \pi.ʁɔ.mɑ̃.si\ féminin

  1. Divination par le feu ou par les flammes.
    • Il y avait chez les anciens différentes espèces de pyromancie, ou diverses manières de pratiquer la pyromancie, dont voici les principales : tantôt on jetait sur le feu de la poix broyée, et si elle s’allumait promptement, on en tirait un bon augure. — (Dictionnaire universel de mythologie : Ancienne et moderne, 1855)
    • Il [l’Inquisiteur-général Manrique de Lara] dépêcha en Biscaye l’inquisiteur de Calahorra pour qu’il y conduise une enquête minutieuse et établisse la liste des pratiques magiques et des superstitions suspectes : esprits familiers et actes sacrilèges, astrologie judiciaire, géomancie, hydromancie, pyromancie, aéromancie et nécromancie sans oublier la divination par les ongles, l’on[ych]omancie. — (Valérie Moléro, Magie et sorcellerie en Espagne au siècle des lumières : 1700-1820, Éditions L’Harmattan, 2006)
    • Les tempéraments sanguins sont plus disposés à l’aéromancie, les bilieux à la pyromancie, les pituiteux à l’hydromancie, et les mélancoliques à la géomancie. L’aéromancie se confirme par l’onéiromancie ou divination par les songes ; on supplée à la pyromancie par le magnétisme, à l’hydromancie par la cristallomancie, et à la géomancie par la cartomancie. Ce sont des transpositions et des perfectionnements de méthodes. — (Éliphas Lévi, Dogme et rituel de la haute magie, tome 2, Librairie Germer Baillière, Paris, 1861 (2e édition))

Dérivés[modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]