rigorisme

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1696) Du latin rigor, rigoris, « rigueur », à l’aide du suffixe -isme.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
rigorisme rigorismes
\ʁi.ɡɔ.ʁism\

rigorisme \ʁi.ɡɔ.ʁism\ masculin

  1. Morale trop sévère ; rigidité excessive.
    • Mais elle montrait un rigorisme si outré, elle pratiquait ses devoirs religieux avec tant d’obstination étroite, qu’elle avait comme séché dans l’existence méthodique qu’elle menait. — (Émile Zola, Naïs Micoulin, 1884)
    • Devant pareil accueil, M. C... ne pouvait guère se refuser d'être aimable et, par forme de distraction, de se laisser aller à détendre, un peu (pour cette fois et par exception), le rigorisme de son caractère. — (Auguste de Villiers de L'Isle-Adam, L’Amour du naturel, dans Nouveaux Contes cruels, 1888, p. 97)
    • Le rigorisme de mon père s’accommodant mal de ce genre de tractations, la parole a été passée au chef de cabinet qui notifie officiellement à M. Janvier de la Motte l’indulgence administrative. — (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)
    • La doctrine quenelliste exige un grand rigorisme moral, « pas de sainteté, sans grande austérité .» — (Marcel Grayo, Missillac et sa région au fil des ans, chez l'auteur, 1980, p.147)


Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]