titrisation

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Dérivé du verbe titriser avec le suffixe -ation.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
titrisation titrisations
\ti.tʁi.za.sjɔ̃\

titrisation \ti.tʁi.za.sjɔ̃\ féminin

  1. (Finance) Technique substituant à des formules de crédit bancaire des formules de titres négociables ou de contrats portant sur ces titres, émis dans le public soit par création d’instruments financiers (par exemple billets de trésorerie), soit par transformation d’un crédit en emprunt obligataire (par exemple crédit hypothécaire transformé en obligations hypothécaires), soit par transformation en parts d’organismes de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM) créés spécialement à cet effet (fonds commun de créances, FCC).
    • La Banque centrale européenne (BCE) est fan de la titrisation, tout comme les autorités internationales de contrôle du système bancaire, qui, en décembre dernier, ont édulcoré les règlements susceptibles d’en limiter l’usage. — (The Economist, « Le retour en grâce de la titrisation » traduit dans le Courrier International, numéro 1212, 23 au 29 janvier 2014)
    • « Je n’ai rien d’autre à offrir que des opcvm, de la titrisation et des hedge funds ! » : c’est grâce à un « langage de vérité » qu’Emmanuel Macron va conquérir le cœur des rentiers. — (Valéry Chartier, L’uber-président : Un winner pour la France, Fakir no 82, page 29, septembre-octobre-novembre 2017.)

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]