Aller au contenu

velléité

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Du latin médiéval velleitas, de velle (« vouloir »).
Singulier Pluriel
velléité velléités
\ve.le.i.te\
ou \vɛl.le.i.te\

velléité \ve.le.i.te\ ou \vɛl.le.i.te\ féminin

  1. Envie faible de faire quelque chose, hésitante et inefficace, pas forcément suivie d’un acte.
    • Il y a très loin de la velléité à la volonté, de la volonté à la résolution, de la résolution au choix des moyens, du choix des moyens à l’application. — (Jean-François Paul de Gondi de Retz)
    • Il y avait cela de peu édifiant dans ses velléités religieuses, qu'elles ne lui revenaient jamais si fréquemment que lorsqu'il se dégoûtait ou se désespérait. — (Pierre-Joseph-Olivier Chauveau, Charles Guérin, G.H. Cherrier, éditeur, Montréal, 1853, I, 5, page 72)
    • Il y a des envieux qui paraissent tellement accablés de votre bonheur qu’ils vous inspirent presque la velléité de les plaindre. — (Edmond et Jules de Goncourt)
    • La pire des politiques, en tous temps et en tous pays, a toujours été et sera toujours celle des velléités, celle qui ose et celle qui n’ose plus, celle qui ose assez pour compromettre tout et qui n’ose pas assez pour résoudre rien. — (Émile de Girardin, en préface de Le dossier de la Guerre de 1870, 23 septembre 1877)
    • Chaque matin, un détachement de soldats précède la colonne pour protéger les douars des velléités pillardes de leurs camarades. Ordre a été donné de ne plus dévaster les champs. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris, Ernest Leroux, 1904, page 152)
    • À l’orgie latine succédèrent les ébats des Barbares, dignes héritiers de ces Romains gorgés de falerne et de sang, épuisés de stupre, sombrés dans les velléités. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 84)
    • Seule planait l’ombre de la Kampétaï, prête à abattre sa lourde main supplicieuse pour étouffer dans l'œuf toute velléité d’insoumission. — (Thuyen Nhis, My-Lan, Publibook, 2002, page 138)

Prononciation

[modifier le wikicode]

Références

[modifier le wikicode]