zoroastrien

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Date à préciser) Du nom de Zoroastre, fondateur du zoroastrisme, avec le suffixe -ien.

Adjectif[modifier]

Singulier Pluriel
Masculin zoroastrien
\zɔ.ʁɔ.as.tʁi.jɛ̃\
zoroastriens
\zɔ.ʁɔ.as.tʁi.jɛ̃\
Féminin zoroastrienne
\zɔ.ʁɔ.as.tʁi.jɛn\
zoroastriennes
\zɔ.ʁɔ.as.tʁi.jɛn\

zoroastrien \zɔ.ʁɔ.as.tʁi.jɛ̃\

  1. (Religion) Qui se rapporte à Zoroastre, à sa doctrine.
    • C’est ce qui permit à une minorité conquérante, politiquement et socialement dominante, de populations surtout chrétiennes, païennes et zoroastriennes, de consolider l’Islam et de soumettre rapidement les mondes sémitiques et iranien. (Panayiotis Jerasimof Vatikiotis, L’Islam et l’État, 1987, traduction d’Odette Guitard, 1992)

Synonymes[modifier]

Traductions[modifier]

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
Masculin zoroastrien
\zɔ.ʁɔ.as.tʁi.jɛ̃\
zoroastriens
\zɔ.ʁɔ.as.tʁi.jɛ̃\
Féminin zoroastrienne
\zɔ.ʁɔ.as.tʁi.jɛn\
zoroastriennes
\zɔ.ʁɔ.as.tʁi.jɛn\

zoroastrien \zɔ.ʁɔ.as.tʁi.jɛ̃\ masculin (équivalent féminin : zoroastrienne)

  1. (Religion) Adepte du zoroastrisme.
    • Que sa dénomination dérive d’un nom commun ou d’un nom propre, l’adepte ne prend jamais de majuscule initiale. L’adhérent, le disciple, le fidèle, le membre pas davantage. Toutes les catégories sont concernées (religion, philosophie, littérature, arts, politique, etc.) : un anglican, sept bouddhistes, trois catholiques, un dadaïste, deux existentialistes, un gnostique, un hindou, deux impressionnistes, trois jansénistes, quelques kharidjites, soixante laxistes, trois marxistes, quatre nudistes, deux oulipistes, dix presbytériennes, un quiétiste, un rexiste, des saint-simoniens, deux trotskistes, dix ultras, une voltairienne, un wahhabite, un zoroastrien. (« Adepte », in Jean-Pierre Lacroux, Orthotypographie : D’Accolade à Allemand, aussi Orthotypo : Orthographe & typographie françaises : Dictionnaire raisonné, 2007)
    • Ainsi parlait Hérodote des Sassanides, soulignant la particularité du zoroastrisme, culte officiel de l’État perse de l’époque : son monothéisme. Bien avant l’avènement du christianisme et sans doute du judaïsme, les zoroastriens plaçaient leur foi en une divinité unique et abstraite, Ahura Mazda […] (Célian Macé, Ainsi parlait le zoroastrien, dans Libération (journal), du 3 août 2012, p. IV)

Synonymes[modifier]

Traductions[modifier]