glottophagie

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du grec ancien γλῶττα, glôtta, variation de γλῶσσα, glôssa (« langue ») avec le suffixe -phagie dérivé du grec -φαγια, -phagia, issu de φάγος, fagos (« glouton »). Ce terme assez explicite, une langue en mange une autre, a été créé par Louis-Jean Calvet dans Linguistique et colonialisme, petit traité de glottophagie (1974), où il analyse les rapports entre le discours linguistique et le discours colonial sur les langues : la langue du colonisé est dénigrée, infériorisée, alors que celle du colonisateur est valorisée.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
glottophagie glottophagies
/ɡlɔ.to.fa.ʒi/

glottophagie féminin

  1. (Linguistique) Tendance qu'a un idiome dominant à faire disparaitre les autres.
    • Autre aspect de la glottophagie : en situation de conquête, une des modalités de l'oppression d'un peuple ou d'une communauté passe par la domination exercée sur sa langue. ([1])
    • L'auteur de L'Étranger était certes authentiquement d'Algérie, fils de pauvre, n'ayant rien à voir avec l'Orient de pacotille ni avec la glottophagie coloniale de tant de romans, de chansons, de clichés. Une telle absence de parti pris n'en faisait pas pour autant un frère : « Voisin si l'on veut, juxtaposé, bien distinct », assénait Feraoun. (Antoine Perraud, Mouloud Feraoun: les assassins de la mémoire sont parmi nous)

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]