plan cul

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(xxe siècle) De plan qui a le sens de « programme (de) » et la capacité de s’accoupler par parataxe avec des substantifs pour former de nouveaux mots : plan vacances, plan marketing, etc. ; avec le mot cul au sens de « sexe, baise ».

Locution nominale[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
plan cul plans cul
/plɑ̃ ky/

plan cul /plɑ̃ ky/ masculin

  1. (Vulgaire) Projet d’ébats sexuels dénués de sentiment et généralement limité à une seule rencontre, mais qui peut parfois devenir récurrent, entre les partenaires pour un projet d’accouplement.
    • Non, lui dis-je, je lui ôtai la main, on n'est pas branchés trans’ et on n'est pas là pour un plan cul. On veut retrouver Kay.
      – Mais mon beau, tu es obligé de parler de plan cul si tu parles de cette petite salope de Kay. Kay, elle vend son cul, c'est une
      p-u-t-e. (Mathieu Croizet, Polka, Paris : Chemins de tr@verse, 2010, p.287)
    • Dans un « plan cul », le rapport au désir et au plaisir est brut : « Tu veux un plan cul, pas autre chose. » Il peut se prolonger dans une relation affective. (Jean-François Bayart, Le Plan cul: Ethnographie d'une pratique sexuelle, Fayard, 2014)
  2. (Par extension) Sauterie ; réalisation de ce projet.
    • Et je lui ai dit que j'avais eu un autre plan cul depuis ma séparation. Donc lui il croyait que je voulais passer du bon temps. (Yann Porée, Biographie posthume, TheBookEdition, p.176)
  3. (Par extension) Compagnon ou compagne de ce genre d'ébats sexuels.
    • Alessandro est un copain, enfin un peu plus mais rien moins qu'un, je vais te choquer, un plan cul ! (Jacques-Henri Martin, Branes: Chroniques de Branes, Publibook, 2013, p.135)
    • C'est juste son plan cul. Bizarre d'aller boire un verre avec son plan cul. Moi je ne prends pas de verres avec mes plans cul. (Nathanaël Rouas, Le Bomeur : une vie de bobo chômeur, Robert Laffont, 2014)
    • Je crois que mon pire plan cul, ça a été ce type qui m'avait expliqué pourquoi notre partie de jambes en l’air avait été nulle en rejetant toutes les fautes sur moi : […]. (Marc Dannam & ‎Stephane Rose , Comment rater sa vie sexuelle, La Musardine, 2012)

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]