sorcellerie

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(xiiie siècle) Forme dissimilée de *sorcererie, non attesté, mais dont l’existence est postulée d’après sorcier. On trouve aussi, en ancien français, la forme haplologique sorcerie.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
sorcellerie sorcelleries
/sɔʁ.sɛl(ə).ʁi/

sorcellerie /sɔʁ.sɛl(ə).ʁi/ féminin

  1. Art des sorciers.
    • On vous dira que le diable seul a pu produire de telles pierres, et l’on vous intentera un procès en sorcellerie. (Anatole France, La Rôtisserie de la reine Pédauque , 1893)
    • La Saint-Jean joue un grand rôle dans la sorcellerie ; c'est ce jour-là que Messieurs les sorciers et Mesdames les sorcières allaient cueillir les herbes destinées à leurs maléfices, […]. (Gustave Fraipont; Les Vosges, 1923)
    • « J'ai l'impression d'être entré dans une maison hantée de fête foraine.» Kara essuya ses yeux humides et regarda autour d'elle. La minuscule boutique était bourrée d'articles de sorcellerie. (Kim Richardson, Les gardiens des âmes, t.6 : Mortelle, 2013, p.103)
  2. Pratiques des sorciers.
    • Leur pouvoir était illimité ; ils guérissaient les malades abandonnés des médecins, rendaient fécondes les terres stériles, arrêtaient les épidémies de bestiaux, mais ils n’étaient point toujours d’humeur à ces sorcelleries bienfaisantes, et, plus volontiers, ils se servaient de leur puissance magique pour tourmenter les hommes et les bêtes. (Octave Mirbeau, Rabalan,)

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]