Apollon

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : apollon, Apòl·lon

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin Apollo, lui-même issu du grec ancien Ἀπόλλων, Apóllôn.

Nom propre[modifier]

Apollon \a.pɔ.lɔ̃\

  1. (Mythologie grecque) Dieu de la lumière, de la raison et des arts dans la mythologie grecque.
    • Nul doute que le dieu pur, Apollon, ne s’entoure surtout de purificateurs. Le sang d’un monstre l’a souillé. Il lui faut, à lui comme à un être mortel, des cérémonies expiatoires. (Louis-Gabriel Michaud, Biographie universelle, ancienne et moderne ou histoire, partie mythologique, Paris : chez l'auteur, 1832, vol.53, p.542)
    • […]; Dantan, l'artiste chaud et à l'active intelligence, escalada le ciel comme un nouveau Titan, pénétra de vive force dans le conseil des Dieux, alla saisir madame Sculpture qui se prélassait pompeusement entre Minerve et Jupiter, et malgré les efforts du blond Apollon et du troupeau des Muses éplorées, l'entraîna avec lui sur la terre. (L. Couailhac, Pitié pour elle, Bruxelles : Société typographique belge, 1837, vol.1, p.170)
    • Apollon, frère jumeau d’Artémis, est le fils de Zeus et de Léto.
    • Apollon est l'un des douze principaux dieux de l'Olympe. Devenu orgueilleux et jaloux, il sera banni par Zeus qui le condamnera à conduire le char solaire.
  2. (Mythologie romaine) Dieu romain et italique.
    • Apollon a été adopté par la mythologie romaine sous son nom grec.
    • L’Apollon romain.

Dérivés[modifier]

Synonymes[modifier]

  • Phébus ou Phœbus, nom que la mythologie grecque prête à Apollon après que Zeus l’a banni de l’Olympe.

Traductions[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]